Accueil Covid-19 Pran nou pou kouyon !!!

Pran nou pou kouyon !!!

pour votre sécurité

A la veille du déconfinement annoncé, avec autant d’amateurisme, de mépris et d’infantilisation que pour le confinement, je crains pour nous qui l’appelons de nos vœux que ce retour à la vie normale ne se fasse avec quelques grincements de dents. Ces apprentis sorciers vont finir par maîtriser nos âmes à force de nourrir nos peurs et finiront par nous faire accepter tout et n’importe quoi.
Voilà dressé le tableau de cette prétendue « guerre » !

  • 17 mars, La Déclaration : « Nous sommes en guerre… »
  • 07 mai plus de 25 809 civils, innocents décédés.
  • Plus de 10 millions de salariés en chômage partielle
  • Plus 30% d’augmentation des violences conjugales
  • Plus 89% d’augmentation des violences sur les enfants
  • Prévision de déficit public 9,1 du PIB
  • Perte de -6,6 du PIB
  • 15% d’entreprises menacées de fermeture en France
  • 42 % sont des TPE
  • Budget du plan de lutte 110 milliards
  • Suspension du Pacte de stabilité européen

La nouvelle claque est donnée le 6 mai avec le vote par le sénat du Projet de loi prorogeant l’état d’urgence sanitaire et complétant ses dispositions.
En voilà ci-dessous les dispositions essentielles:
« Chapitre Ier
Dispositions prorogeant l’état d’urgence sanitaire et modifiant certaines dispositions relatives à son régime
Article 1er
I. – L’état d’urgence sanitaire déclaré par l’article 4 de la loi n° 2020-290 du 23 mars 2020 d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid-19 est prorogé jusqu’au 10 juillet 2020 inclus.
II (nouveau). – Nul ne peut voir sa responsabilité pénale engagée du fait d’avoir, pendant la durée de l’état d’urgence sanitaire déclaré à l’article 4 de la loi n° 2020-290 du 23 mars 2020 d’urgence pour faire face à l’épidémie de covid-19…etc……… »

Et le tour est joué…

Nul ne peut voir sa responsabilité pénale engagée sauf ceux qui ne se seraient pas docilement soumis aux injonctions de ces gouvernants.
Plus de 25 809 morts et il n’y aura ni responsable ni coupable !!!
Ils ont réussi, en moins de 2 mois, à faire pire en nombre de morts que pour le scandale du sang contaminé. Et ce n’est pas fini !

Une belle brochette

Ces technocrates, ces énarques, ces experts, ces spécialistes mais aussi ces pédants, prétentieux qui se mêlent de tout, ont bien mérité nos jugements parfois sévères et intransigeants, d’incapables, de bras cassés, de charlots……
On aurait pu penser que l’avancée des sciences, des techniques et plus généralement de la connaissance leur permettrait de donner du sens à leur arsenal juridique et autres dictats.
Ce qui leur importe et de manière très insidieuse, c’est de porter atteinte aux libertés publiques et de repousser chaque jour un peu plus notre capacité à accepter l’inacceptable faisant ainsi de nous jour après jours, de dociles moutons. Le résultat est obtenu par un savant mélange de brutalités policières, de postures arrogantes, de mensonges, de sophistications réglementaires, de bureaucratie absurde, souvent sortis des thèses ou des mémoires de leurs études d’énarque ou de polytechnicien.

Ces petits roquets ambitieux, avares de pouvoir, de luxe, aux palais fins…
Ces policiers qui s’érigent en juges, qui verbalisent un fils qui va voir son père mourant à l’hôpital.
Cet « istanislas » en Martinique qui dans un contexte Covid impose à « ses » 350 000 insulaires un couvre-feu et gaspille l’argent public pour envoyer un hélicoptère faire la chasse à deux ados sur des planches de surf.
Cet « istanislas » qui fait une gestion de la crise par l’agitation de la peur, de la répression, de la punition avec des mesures coercitives sans rapport avec la situation en Martinique ou la circulation du virus est résiduelle.
Ces élus qui reculent sans cesse devant la responsabilité pour ne se préoccuper que de leur réélection, se mettant lamentablement en spectacle dans des questions internes d’organisation, dans des règlements de compte de crime de lèse-majesté. Et quelle majesté !
Ces ridicules déclarations de la non moins ridicule ministre Sibeth sur l’inutilité du masque et la non-pertinence des tests.
Cette fracassante déclaration de guerre du Président sans vérification préalable du stock d’armes, de munitions et d’équipements de son armée de soignants.
Cette soumission complaisante des appareils médiatiques, ces relais partisans, tenus en laisse par des promesses de maintien de leurs abondants privilèges.

Et face à eux, nous. Tous ces gens qui selon eux ne sont rien ! Tous ces gens qui n’en peuvent plus devant cette “macro économie” ne pouvant seulement lancer leurs cris silencieux.

Non, je n’ai pas oublié un « n » à macro. Je veux juste m’éviter une garde à vue inutile et un procès foireux pour atteinte à la personne du Sieur Jupiter, trop souvent la risée de ses sujets belliqueux « qui ne sont rien »
Surtout pas de nostalgie ce n’était pas mieux avant

Ce n’était pas mieux avant, mais on a oublié !

Qu’importe le gouvernement, ou le parti au pouvoir en France, droite, gauche centre, « sé menm pri ici ».
Ces décisions absurdes imposées au nom de l’assimilation législative, entre autres.
Qui se souvient encore du massacre de Chalvet, de l’assassinat d’Eloi Machoro, la tuerie d’Ouvéa, l’heure d’été, le sabotage du Rainbow Warrior, où arrogance, mensonges, brutalités policières, militaires et arsenal juridique ont servi à réprimer toutes velléités d’émancipation et de lutte contre les abus du pouvoir.
Qui se souvient des 30 ans d’essais nucléaires sous l’atoll de Mururoa ?
Pour comble du mépris, la première explosion est lancée en 1968, année où les français de France se soulèvent et revendiquent respect et dignité.
Que de toupet !!!

Qui se souvient encore…Heuuu…. Mince alors ! J’ai oublié…
Et pourtant, en moi demeure, silencieuse mais vivace, une révolte contre la barbarie qui a forgé mon être.
Ça je ne l’ai pas oublié ! « J’habite une blessure » disait le poète.

On nous raconte des histoires dans l’Histoire.

J’ai fini par comprendre que le problème n’est ni avec la gauche française ni avec la droite française mais avec la France française centralisée, bureaucratique, blanche, catholique, monoglotte.
Et si cette France enfermée dans son égocentrisme pouvait être une France ouverte, diverse ?
Et si cette France pouvait être unie dans cette diversité et cette pluralité qui la compose ?
Et si cette France pouvait s’affranchir « du bon vieux temps des colonies »?
Et si nous pouvions créer un lien de responsabilité et de solidarité avec la France, et sortir du mépris, de l’infantilisation post coloniale ?

L’histoire est écrite par les vainqueurs. On a bien raison d’en douter, douter et encore douter……des histoires, de l’Histoire. On peut même douter de la géographie avec leur affaire de métropole.
Et si cette France, française, centralisée, bureaucratique, blanche, catholique, monoglotte n’avait gagné ses galons que dans l’invasion de territoires peuplés d’êtres pacifiques, sans armes ?
Et si cette France n’avait été décorée que pour avoir rapporté des trophées de guerres coloniales contre des pays sans organisation militaire ?
Est-ce pour cette France que nos parents sont partis héroïquement en dissidence ?

Quelle désillusion !

La voilà cette France qui confine ses dits « compatriotes » vivant à 8000 km sur un territoire de 80 km de long pour empêcher les « bobos parisiens » qui voudraient s’éloigner de plus de 100 km de leur domicile pour aller déguster des huîtres sur le bassin d’Arcachon.
Ces gouvernants incapables d’expliquer, de travailler à l’acceptabilité des décisions font le choix de produire une batterie d’interdictions (interdiction de se réunir en famille, d’entreprendre, de se promener etc.…) portant atteinte aux libertés fondamentales, sans que ces décisions soient proportionnées au risque sanitaire encouru.
C’est l’aubaine de cette déclaration de l’état d’urgence sanitaire qui permet tout ou presque, par décret, ordonnance, arrêté, bref, s’absoudre du contrôle du peuple pour assouvir leurs pulsions de toute puissance.
Tout ça pour passer d’un confinement punitif à un déconfinement menaçant et infantilisant avec une inflation d’idioties bureaucratiques.

En fait, cette France, terre de lumières, des droits de l’homme, détentrice de l’arme nucléaire s’est réduite en simple puissance post coloniale, incapable de relever ce défi sanitaire, impuissante devant des enjeux d’organisation pour faire face aux catastrophes qui nous menacent.
Lassé, dégoûté de cette France, de ces petits roitelets, de cette bureaucratie absurde, inefficace, passéiste, méprisante et infantilisante.

Pour ne pas avoir, dans 10 ou 20 ans, ou 400 ans à essayer d’oublier cette triste époque, refusons individuellement et collectivement d’être, les marionnettes, les petits soldats de plomb, les Playmobil, autrement dit leurs jouets soumis dans leurs minables « jeux de guerre » et de Monopoly.

Cette France en marche nous montre ce contre quoi plusieurs de nos aînées, et d’entre nous se battent encore dans le monde : La liberté, l’égalité, la fraternité.

Renversons la table, et redistribuons les cartes.

Jeff Lafontaine
07/mai/2020

Charger d'autres écrits dans Covid-19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Congrès du PPM ; Raphaël Séminor candidat de l’apaisement ?

Par Jean Claude Laurent. Au sein du PPM, ce n’est plus un secret pour personne les scissio…