Accueil Covid-19 Rentrée scolaire du 11 mai: Le syndicat des personnels techniques et administratifs dit NON

Rentrée scolaire du 11 mai: Le syndicat des personnels techniques et administratifs dit NON

1
337
logo cgtm

Kri an mwen ka kontinié

L’accent a été beaucoup portée sur les enseignants au travers de la position de leur syndicat. Ces syndicats ont émis légitimement des réserves et ont fait valoir leurs inquiétudes quant à la sécurité sanitaire sans pour autant se situer dans une posture de blocage ou de refus.

S’agissant des personnel administratif et techniques, la CGTM par la voix de son secrétaire général du SGAFP CGTM indique que : « les personnels ATTEE, Administratifs et Techniques ne rentreront pas dans les établissements tant que les personnels de la communauté scolaires, les élèves n’auront pas été dépistés afin de savoir qui est contaminé ou porteur du virus… »

Ce point, de l’avis du conseil scientifique et de tous les experts, est impossible à mettre en oeuvre et n’est pas recommandé. Il devient donc à l’évidence un point de blocage.
En effet, pour une éventuelle rentrée le 11 mai, le conseil scientifique qui a livré ses préconisations dans une note datée du 24 avril 2020 stipule dans son point N° 14 :

« 14. Tests diagnostiques (RT-PCR) et sérologiques
Le Conseil scientifique considère qu’un dépistage massif par test diagnostique RT-PCR des élèves et de l’ensemble du personnel travaillant dans les établissements scolaires n’est pas envisageable : il concernerait plus de 14 millions de personnes et devrait être renouvelé régulièrement (tous les 5-7 jours) pour détecter des cas et empêcher efficacement la circulation du virus dans un établissement. Le Conseil scientifique considère que les tests sérologiques au moment de la rentrée du 11 mai n’ont pas d’intérêt individuel ni pour les élèves ni pour les personnels des établissements scolaires (cf. avis du 20 avril 2020 du Conseil scientifique). Ces tests pourront être proposés dans certaines écoles dans un but épidémiologique. »

Il ne s’agit pas d’une reprise à tout prix, la sécurité sanitaire des élèves et des personnels, des usagers d’une manière générale est un préalable que personne ne remet en cause On est tous d’accord. Ce virus n’a pas livré tous ses secrets.
Cependant il s’agit avec les espaces de décision, les pouvoirs, et les moyens que nous avons en Martinique de faire preuve d’initiative et de responsabilité en ayant une approche plus globale.

Cette crise est un nouveau rendez-vous raté de notre capacité à prendre soin de notre pays et de ses habitants
De naufrage politique, en reniement idéologique qui nourrissent ces rendez-vous ratés, il va nous falloir libérer nos effervescences créatrices pour donner du sens à nos combats.
Cette crise sanitaire révèle une fois de plus l’atomisation des lieux de pouvoir qui fait pour un temps la gloire de nos « nèg mawon aux pieds d’argiles ». On défi de manière sonore avec des postures radicales la « France coloniale » et ses représentants locaux. Mais en fait « lèw bien gadé » sé pou menm mèt la nou ka kontinué woulé…nou twavay pou ayen…..mé kri an mwen ka kontinié

an jou ké rivé…

Jeff Lafontaine

Message du syndicat reçu par Whatsapp 

Nous venons vous donner quelques informations suite à la visioconférence qui s’est tenue avec la CTM, aujourd’hui de 11h00 à 13h40.
Notre organisation syndicale a affirmé les principes suivants, les personnels ATTEE, Administratifs et Techniques ne rentreront pas dans les établissements tant que :

  • les personnels de la communauté scolaires , les élèves n’auront pas été dépistés afin de savoir qui est contaminé ou porteur du virus;
  • les matériels de protection ne seront pas mis à leur disposition, à savoir 2 masques par jour, une sur-blouse par jour, plusieurs paires de gants par jour, du savon, des serviettes papier, du gel Hydro-alcoolique en quantité suffisante ;
  • les produits désinfectants soient mis à leur disposition car il n’y en a pas dans les établissements ;
  • les vêtements de travail soient lavés par l’établissement. PAS DE VÊTEMENTS LAVÉS PAR LES AGENTS À LEUR DOMICILE ;
  • une organisation de travail sécurisée

SI CES ÉLÉMENTS NE SONT PAS RÉUNIS NOUS DEMANDONS AU PERSONNEL DE NE PAS ENTRER DANS LES ÉTABLISSEMENTS

En conclusion de cette réunion, pour nous IL N’Y A RIEN DE NOUVEAU C’EST LE STATU QUO
RESTEZ CHEZ VOUS ET INFORMEZ-VOUS DE TOUTE PRESSION QUI SERAIT FAITE PAR DES CHEFS D’ÉTABLISSEMENT
PLIS FOS!!!

Le Secrétaire Général du SGAFP CGTM
W DE LOR

Charger d'autres écrits dans Covid-19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

- Pourquoi le SMIC et les avantages sociaux sont-ils plus bas à Nouméa?

En Nouvelle-Calédonie, «nous sommes toujours dans une colonie» Interview Condamné fin juin…