Politique – Incohérence – calcul d’apothicaire

14 juin 2017

Politique

Politique – Incohérence – calcul d’apothicaire

Le second tour des élections législatives met en lumière toute l’incohérence de la pratique de la politique en Martinique.

Politique et idéologie
En Martinique, cela n’existe pas, chacun a pu se rendre compte de l’incohérence en Décembre 2015, avec l’alliance dite de gestion, entre les indépendantistes et la Droite la plus départementaliste qui soit.
Deux entités politiques qui n’ont eu de cesse de s’opposer avec une extrême virulence sur la question du statut de la Martinique, sur la gestion des fonds publics, sur les projets, devant mettre la Martinique sur de bons rails, bref sur l’avenir du pays.

Alliance de gestion, certes, mais est-il possible que les Indépendantistes aient la même approche de gestion des affaires d’une collectivité, que la droite qui, sans se plier au dictat du patron du MIM, voit les choses de la même manière.
On a beau clamer que c’est une affaire d’intelligence des individus, il faut plutôt croire qu’il s’agit de soif du pouvoir, puisque la décision restera toujours au plus fort, le plus fort c’est Marie-Jeanne.

Et les communistes ? Une vision passéiste qui leur vaut une disparition progressive jusqu’à extinction, dans peu de temps, il est utopique de penser qu’avec eux, on soit dans une modernité de gestion…….Rien qu’à prendre en considération les innovations opérées par nos voisins guadeloupéens, en matière d’équipements de pointe, il y a de quoi se poser des questions.

La faute à la mal chance ?
Que non ! Un faible calcul de positionnement pour des consultations futures, et des places à prendre.

Prises de positions absurdes
Même s’il convient de respecter la position de chaque individu, candidat à telle ou telle autre consultation, il y a tout de même une cohérence qui ne peut disparaitre au profit de calculs d’apothicaires.

Alfred Marie-Jeanne Fabrice Dunon et les autres
Premier couac, le patron du MIM envers et contre tous ceux de son parti, choisit publiquement de donner son soutien à Fabrice Dunon.
C’est son droit, un droit qui secoue tout de même le parti qu’il préside, car dans le même temps, il est muet quant à un éventuel soutien à Jean-Philippe Nilor, député sortant.
On se souvient que le Président français Socialiste François Mitterrand, sans l’avouer publiquement avait fait de Jacques Chirac son préféré à l’élection présidentielle de 1995.
La différence avec AMJ, le RPR Chirac a été élu, et le Socialiste Jospin éliminé, dès le premier tour.
Aux législatives 2017 de Martinique, Fabrice Dunon a explosé en plein vol, et pour remercier Alfred Marie-Jeanne, demande de voter pour Josette Manin au second tour, et non pour Philippe Edmond-Mariette à qui Marie-Jeanne accorde son soutien ….Que comprendre ?
Josette Manin député, la voie est dégagée, mais pas libre dans trois ans pour les municipales au Lamentin, Dunon pourra tenter sa chance !

Chantal Maignan, Frédéric Béret et les autres
En politique Chantal Maignan mange à tous les râteliers, ce n’est pas injurieux de le dire, elle est d’une instabilité incroyable, et l’électeur n’apprécie guère.
Faisant partie d’Ensemble Pour une Martinique Nouvelle, elle réalise un score ne lui permettant pas de se qualifier pour le second tour.
Chantal Maignan demande à des électeurs qui ont voté, il y a 17 mois pour EPMN, d’accorder leurs suffrages à Philippe Edmond-Mariette, soutenu par Marie-Jeanne qui lui-même avait gagné la circonscription Centre Atlantique, au détriment du socialiste, Louis-Joseph Manscourt, également d’EPMN.
S’il n’y a pas de logique en politique, il convient d’éviter de semer la confusion parmi les électeurs.
Il y a lieu de se demander, ce qu’espère Chantal Maignan en se prononçant en faveur de Philippe Edmond-Mariette.

Frédéric Béret enfonce le clou
Que s’est-il passé dans la tête du secrétaire de la Fédération socialiste de Martinique ?
Qu’attend politiquement Frédéric Béret, lui que personne ou presque ne connait dans le paysage politique martiniquais, lui qui ne représente que lui, pour donner des consignes de vote en faveur d’un camp qui a battu l’ex secrétaire de son parti, député en ce temps-là, et actuellement, unique représentant de haut rang de la Fédération de Martinique, comme parlementaire européen……Plus indécent encore, on n’a jamais entendu le secrétaire de la Fédération pendant la campagne.

A qui appartiennent les bulletins des électeurs ?
Les électeurs sont seuls propriétaires, seuls maitres de ce qu’ils feront de leurs bulletins, et doivent passer par l’isoloir, avant de glisser l’enveloppe dans l’urne.
Mieux que des consignes de vote, la logique voudrait que le perdant, non qualifié pour le second tour, et qui donne publiquement des consignes de vote, fasse campagne aux côtés de celui à qui il accorde sa préférence. C’est logique, c’est sain et les électeurs ne sont pas troublés, chacun agit à sa guise donc.

Et la sanction ?
Toute frivolité, toute infidélité, tout calcul pour soi, sont sanctionnés un jour ou l’autre.
Les électeurs ne sont pas des pigeons à qui on enlève les plumes pour qu’ils servent de béni « Oui-Oui ».
Certains devraient se poser des questions à propos du comportement des politiques….Peut-être une réponse à leur carence, et à leurs échecs successifs.
Alors la sanction ? Elle se manifeste depuis de nombreuses années, par une abstention de plus en plus MASSIVE.

Roger Tranquille

À propos de evolutionmartinique

Ce blog résulte d’une volonté partagée de ses auteurs d’informer le plus objectivement possible ses lecteurs sans concession, sans langue de bois, sans assujettissement politiques, sans tabou en portant un regard critique et constructif sur notre société, ceux qui la dirigent ou qui font son actualité. Nos principes découlent des valeurs qui nous animent : Ouverture : Indépendance : Liberté : Tolérance et Respect : Le contenu reflète les idées de leurs auteurs dans le respect de chacun, mais aussi de la loi, Une condition impérative s’applique à tous, c’est de de respecter les règles élémentaires de la civilité : les propos injurieux ou outranciers sont évidemment à proscrire. Un modérateur sera chargé de veiller à ce principe incontournable.

Voir tous les articles de evolutionmartinique

Une réponse à “Politique – Incohérence – calcul d’apothicaire”

  1. Latouche Dit :

    Le patron des socialistes en Martinique Béret est un ane et le Parti Socialiste Français coule.La mère Patricia Tell mise en place par Mansour surveille le maire en place.Au fond les dégâts des choix pour la CTM continue…Ou était JosetteManin en 2015 ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus