Rupture ou fin de l’immobilisme.

19 mars 2017

Actualités, Politique

Rupture ou fin de l’immobilisme.

Vous le savez, notre vocation est de favoriser le débat en donnant des espaces d’expression à ceux qui souhaitent contribuer à cet objectif. C’es ainsi que nous avons ouvert nos colonnes à un militant du Parti Progressiste Martiniquais qui a souhaité garder l’anonymat.

Evolution Martinique

Rupture ou fin de l’immobilisme.

On se croirait en pleine fin du match !!! La vie politique y ressemble en tout cas par de nombreux aspects.
Pour cette affaire qui préoccupe les militants du PPM le staff s’est réuni et le Président et l’Entraineur ont pris la décision de suspendre trois milieux de terrain et non des moindres.
Pourquoi ?
Ils n’ont pas bien joués ? Ils n’ont surtout pas respecté les consignes et ne se sont pas soumis à la volonté du décideur? : le Président.

L’avenir nous dira au soir du 23 avril, lors de la grande finale et pour ce premier tour des élections présidentielles qui avait raison. Entre temps le mercato politique sera déjà clos.
Le temps fort de la première mi-temps reposait sur la tenue d’une commission de conciliation qui n’a jamais fonctionné comme prévu …
On aurait pu espérer sauver la mise en deuxième mi-temps, après la défaite de VALLS aux primaires. La stratégie était alors de remobiliser l’équipe autour de la candidature de Benoit HAMON. Ainsi, on a vu surgir de nulle part le livre blanc des 70 propositions au nouveau candidat adoubé. Le cap a été donné.

Nous voilà donc dans une fin de match bien mal joué . Tout en attendant la fin du temps règlementaire on s’aperçoit qu’il n’y a pas de procédures claires, pas de règlement auquel se raccrocher pour tenter de résoudre le malaise.
Pour mémoire, l’audace des insoumis n’a pas tout de suite été perçue comme subversive. Il faut dire qu’à gauche, ici comme ailleurs, la fronde est en train de devenir un nouveau mode de fonctionnement.
Des voix apparemment bienveillantes et à double détente, jouissives et incisives, manipulant les statuts et le soufre se sont fait entendre. D’un côté, elles prônent la liberté de penser et de l’autre elles fustigent ceux qui osent et les traitent d’indisciplinés.
C’est le glissement progressif vers l’arbitraire, occultant le débat et déniant à ces « Insoumis » leur libre choix d’ exprimer au moins un soutien dans une élection qui ne met pas en jeu les fondamentaux du Parti.
On découvre un parti incapable une fois de plus de gérer la crise. Allant jusqu’à s’inventer des ennemis en interne et déclarer la guerre à ses propres partisans.

L’Histoire récente l’a encore montrée : un parti qui se complaît dans l’absence de débats et le cumul des sanctions tend inexorablement vers la pensée unique et à terme, l’implosion. S’il est vrai qu’un parti comme toute organisation doit posséder ses règles de fonctionnement, agir de la sorte est une manifestation supplémentaire de l’autocratie galopante au PPM.

Au lieu de dépoussiérer la Citerne, ringarde et démodée, on tente de se réapproprier le raisonnement paresseux du non-respect des orientations stratégiques du Parti sans jamais oser faire son bilan. Un bilan critique, objectif, désintéressé et surtout différent de l’auto-analyse de ses dirigeants qui confondent ambitions personnelles et objectifs de l’intérêt général.

Qu’en-est ’il de la « stratégie révolutionnaire » des vaincus à préparer l’avènement « d’une autre Martinique ». Quelles sont les leçons à tirer de l’échec de décembre 2015 ? Va-t-on un jour être en capacité d’accueillir le débat démocratique et tenir compte des différences et des divergences? Ou va-t-on indéfiniment continuer dans cet aveuglement du bâillonnement qui n’a pour seul objectif de satisfaire les visions et les ambitions de ceux qui se sont accaparés l’appareil politique qu’est le parti.

Va-t-on rouvrir « les futurs du passé » ? Ou faut-il définitivement renoncer à l’idée de Progrès, de Démocratie ???
Nous vivons certes une période d’incertitudes marquée par la mondialisation, la fin des idéologies, la montée de l’extrême Droite et de la Droite extrême.
Tous nous nous posons la question de l’avenir pour nos pays. Une crise de l’Avenir entre réalité et fiction.
Une fiction qui tend de plus en plus à devenir réalité avec la possible arrivée de Marine Le Pen aux commandes de la France. Un scénario politique inimaginable où on se prépare à un déclin historique du parti socialiste dont les intentions de vote pour son candidat officiel ne semblent pas dépasser les 11%. Une crise de l’avenir où l’électeur jour après jour perd confiance face aux scandales et autres affaires qui touchent la quasi intégralité du personnel politique.

La bande des trois Insoumis a peut-être un avenir : celui de tracer un chemin toujours incertain, mais singulier et juste.
Nous vous faisons grâce de l’absence de volonté d’assumer les conséquences des mauvais choix, le gout prononcé d’une galerie crépusculaire d’idiots prophétiques.

Par leur formidable résistance à la bêtise, les Insoumis inconscients et d’une certaine façon innocents du meurtre du Père ou du premier orgasme des Fils démontrent que la petite mort rejoint la grande dans une même et terrifiante insignifiance.

FLECHKANN.

 

 

À propos de evolutionmartinique

Ce blog résulte d’une volonté partagée de ses auteurs d’informer le plus objectivement possible ses lecteurs sans concession, sans langue de bois, sans assujettissement politiques, sans tabou en portant un regard critique et constructif sur notre société, ceux qui la dirigent ou qui font son actualité. Nos principes découlent des valeurs qui nous animent : Ouverture : Indépendance : Liberté : Tolérance et Respect : Le contenu reflète les idées de leurs auteurs dans le respect de chacun, mais aussi de la loi, Une condition impérative s’applique à tous, c’est de de respecter les règles élémentaires de la civilité : les propos injurieux ou outranciers sont évidemment à proscrire. Un modérateur sera chargé de veiller à ce principe incontournable.

Voir tous les articles de evolutionmartinique

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus