Égalité réelle ou assimilation réelle?

15 février 2017

Non classé, Politique

Égalité réelle ou assimilation réelle?

L’assemblée nationale a adopté définitivement le texte de loi dit « égalité réelle outremer « . A la lecture de ce texte on a l’impression de ce que nous appelons  » ritounel ». L’article premier est édifiant dans tous ses alinéas. Effet il pose comme « stratégie de développement » , la réduction des écarts entre la France et les dits  » territoires d’outremer ». Le reste du texte s’organise comme un train de mesures sociales, économiques, fiscales pour atteindre cet objectif . On se croirait en pleine tournée tropicale ministérielle, ou les promesses données n’engagent que ceux qui ont encore la naïveté d’y croire. Friandises, sucreries et autres douceurs nous sont largement distribués pour nous maintenir dans notre complaisante léthargie. Il faut tout de même souligner que ce texte introduit une disposition destinée à favoriser l’indemnisation des victimes de ce crime comis par l’état des essais nucléaires en Polynésie.

Et pourtant
Il n’y a rien d’autre là qu’un recyclage pseudo économique de la vieille doctrine de l’assimilation, celle qui vise à faire disparaître purement et simplement une entité dans une autre. Cette idéologie a prévalu durant des décades. Nul n’était besoin d’essayer d’exister par soi-même, il suffisait de se dissoudre corps et âme dans le giron de la « mère-patrie ». Parce qu’elle était bonne et bienveillante, ce qu’elle était devait nous être appliqué sans délai, sans prudence, sans distance : il fallait de toute urgence rattraper le modèle ! Et donc, pendant des décennies, l’assimilation avait occupé quatre-vingt-dix pour cent de nos capacités d’initiative et la meilleure part de notre volonté. Exonérations fiscales, rentes et subventions, transferts publics massifs nous ont été appliqués sans réserve, et depuis lors, se poursuivaient ce rattrapage aveugle d’un modèle de développement hexagonal. Plusieurs décennies après, tous les indices de développement humain entre la France et nous, accusent encore d’accablantes et structurelles disparités : chômage hors-normes pour toutes les catégories de nos actifs, taux de pauvreté aigu, retards déclarés en matière de santé ou d’enseignement, PIB par habitant inférieur, situation préoccupante en ce qui concerne le logement et l’habitat insalubre… On voit bien aujourd’hui l’impuissance des technocrates et des politiques d’ici et d’ailleurs à proposer une voie d’épanouissement à notre pays. Car « assimilation » et « rattrapage » ont créé attentisme, logique de guichet, économie de containers, « déresponsabilisation » plus ou moins insidieuse, naufrage du sens de l’initiative et de l’innovation…

Nous n’avons rien à rattraper
Nous n’avons rien à rattraper ! Nous avons seulement à inventer notre voie économique ! Nous n’avons pas à colmater des brèches et des retards, nous avons à sortir globalement d’une ornière. Nous avons à déterminer nous-mêmes nos indices d’évaluation, en rapport avec notre naturel, notre contexte, nos atouts, nos potentialités, notre réalité irréductible à aucune autre. Les faits sont têtus et l’histoire nous montre chaque jour, ici et ailleurs, que ce qui n’émerge pas d’une maturation collective, d’une pensée autonome, d’une intention endogène largement partagée, est source inévitable d’aliénation et de désordre dont l’unique vertu est d’être désespérante.

Bien retenir ceci
Il est des générosités toxiques ! Nul ne peut s’épanouir dans le mimétisme, le transfert d’un modèle salvateur. C’est pour cela que des Martiniquais se sont élevés contre le « sac DOM-TOM » qui revenait à constituer une entité uniforme, indistincte, qu’il fallait remplir de « rattrapage » et « d’assimilation ». Le pluriel que nous avons réussi à obtenir récemment, dans l’appellation « outremers » change à peine ce vice originel. Aujourd’hui, l’épuisement de la recette aveugle rend nécessaire des espaces d’initiatives martiniquaises.

Le vieux démon
On croirait être sur la bonne voie, mais le vieux démon de l’assimilation aveugle veille, demeure comme un soubassement archaïque. Oui ce vieux démon peut surgir à tout moment sous des formes renouvelées, et on peut se demander si « l’égalité économique réelle » qu’on nous propose n’est pas un des avatars. Elle voudrait dire qu’il n’y aurait plus rien à penser, plus rien à oser, rien à inventer, qu’il suffirait d’égaliser ! Or notre différence est à la base de tous nos potentiels, elle est notre force, notre créativité, elle préside à nos initiatives et à nos capacités d’agir sur nos destins. Notre projet doit s’inscrire dans une vision du monde, qui nous ouvrira la voie d’un nouveau rapport à la France et au monde, solidaire, actif et créatif. Un rapport non uniformisé, non subordonné et défavorisant. Un rapport de collaboration et de solidarité ,et pas de soumission.

Alors votre égalité réelle ? Non merci.
L’égalité, n’est pas ce qui gomme les différences et les « retards » à partir d’un référentiel. Elle est ce qui, dans la diversité, émerge d’une égale dignité, de la même capacité d’agir, de créer, d’intervenir sur son destin. L’égalité se nourrit de capacités, d’initiatives et de responsabilité, de dignité elle surgit de l’émancipation. Cela demande que des décisions courageuses soient prises. Quelles, qu’elles soient. Il faut avoir le courage de sortir du statu-quo ou cesser de se lamenter.

Jeff Lafontaine
15 février 2017

, ,

À propos de evolutionmartinique

Ce blog résulte d’une volonté partagée de ses auteurs d’informer le plus objectivement possible ses lecteurs sans concession, sans langue de bois, sans assujettissement politiques, sans tabou en portant un regard critique et constructif sur notre société, ceux qui la dirigent ou qui font son actualité. Nos principes découlent des valeurs qui nous animent : Ouverture : Indépendance : Liberté : Tolérance et Respect : Le contenu reflète les idées de leurs auteurs dans le respect de chacun, mais aussi de la loi, Une condition impérative s’applique à tous, c’est de de respecter les règles élémentaires de la civilité : les propos injurieux ou outranciers sont évidemment à proscrire. Un modérateur sera chargé de veiller à ce principe incontournable.

Voir tous les articles de evolutionmartinique

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus