Marie-Jeanne contrôle tout….. Effet boumerang attention!

27 janvier 2017

Non classé

Marie-Jeanne contrôle tout….. Effet boumerang attention!

Le bal des dupes

Nous l’avions annoncé : le mariage MIM / DROITE n’est pas de raison, quoi qu’aient pu annoncer Alfred Marie-Jeanne, tête de liste du « Gran Sanblé », et Yann Monplaisir qui a conduit « Ba Péyi a an chans », pour les élections à la CTM.

Mensonges et trahison

Les contours de la fusion entre le MIM et la Droite martiniquaise, pour le second tour  avaient été adroitement dessinés, bien avant le premier tour.

Un accord dans le dos d’André Lesueur des FMP, qui tend à prouver qu’il s’est agi d’une manigance, qui a donné les résultats qu’on sait.

Que penser de Miguel Laventure, plus proche collaborateur d’André Lesueur, à Forces Martiniquaises de Progrès, devenu conseiller territorial ?

Un chat est un chat, un traitre un traitre, si on se fie à la prise de position du maire de Rivière-Salée, et de son conseil municipal, à l’annonce de la fusion MIM/DROITE, pour se démarquer de cette décision.

Pour les hommes et les femmes qui ont composé cette liste fusionnée, cela s’est avéré primordial pour « sauver la Martinique » ; c’est ce qu’ils prétendent.

Autres déclarations :

En dehors de cet épisode, « chacun retournera dans son camp, pour les élections futures, et défendre les couleurs de son parti ».

Il était dit devant Dieu et les hommes, que cette fusion n’avait aucun autre objectif, que la mise en commun des compétences pour la gouvernance de la CTM.

Ce furent les assurances que donnaient Yann Monplaisir, Miguel Laventure, Karine Mousseau, et surtout Alfred Marie-Jeanne, mais quand on commence à mentir, on enchaine.

Des déclarations comparées à des promesses d’ivrognes, non pas que leurs auteurs sont des ivrognes, mais que ces promesses-là ne valaient pas grand-chose, pures mensonges, pour se justifier auprès des électeurs des deux camps qui se sont exprimés comme un seul homme, pour donner la victoire à « Gran Sanblé pou Ba péyi a an chans ». Du populisme, des calculs purement politiques, et de la séduction hors normes, orchestrés par deux hommes avides de pouvoirs.

Les ennemis jurés d’hier complices aujourd’hui

C’est ce qui sonne faux, on ne peut pas s’aimer d’un amour sans faille, après s’être détestés depuis la nuit des temps.

On ne peut pas servir la même cause, parce que séparés du point de vue idéologique, sur le devenir de la Martinique, même s’il est facile de dire qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

Mais alors dans quel camp sont les imbéciles ? La réponse n’est que plus facile à trouver !

Qui peut affirmer que des idéologies diamétralement opposées soient en mesure d’avoir une stratégie de gouvernance profitable?

Marie-Jeanne n’en démord pas, c’est lui et lui seul qui décide, les autres approuvent point final (voir supplément FA Rétro 2016)…….On commence à voir dans quel camps sont les autres venus à lui.

Qu’en est-il un peu plus de treize mois après ?

A l’approche des législatives, c’est Alfred Marie-Jeanne qui donne l’investiture à Francis Carole dans la circonscription du Centre, face au sortant Serge Letchimy, et non les instances du Palima, qui n’a plus de raison d’exister……C’est Francis Carole lui-même qui l’affirme au cours de l’émission « Sa ou a ka di » de Martinique 1ère.

Le patron du MIM fait ses calculs, estimant que Carole a « toutes ses chances » dans cette consultation, escomptant que Miguel Laventure ne sera pas au second tour, en cas de second tour, et que les suffrages qui se sont portés sur son nom, iront à Francis Carole.

Calcul plutôt osé, en tenant compte du parcours ces dernières années, de ces deux candidats.

Francis Carole a tout perdu, n’est que conseiller municipal à Fort de France, il avance en se  cachant derrière Alfred Marie-Jeanne.

Miguel Laventure n’est que l’ombre de lui-même, a tout perdu également, en fin de carrière, sans ressources politiques, a trahi son leader aux FMP, et se cache aussi derrière AMJ, pour continuer d’exister.

Prudence malgré tout

L’expérience tend à prouver que l’électorat est très versatile, et qu’il y a lieu de faire  attention tout de même, l’adversaire principal ne doit pas s’endormir !

Même cas de figure dans le Centre Atlantique, avec une autre investiture décidée par Alfred Marie-Jeanne, pour bons et loyaux services, qui joue  le désistement et l’alliance Dunon/Mousseau, pour battre Josette Manin, la dernière présidente du Conseil Général de Martinique.

Dans la circonscription Sud, Sylvia Saïthsootane, sera face au sortant Jean-Philippe Nilor.

Qu’en sera-t-il ? Ces deux candidats se feront ils la politesse, sans attaque frontale comme ce fut le cas en 2015, pour la CTM ?

Pas de véritable stratégie, à moins que David Dinal ne vienne jouer les empêcheurs de tourner en rond, et un mauvais tour aux pronostics.

Pourquoi pas ? L’électeur n’est pas une éternelle serpillère.

Pas de candidat dans le Nord, « il ne faut pas être trop vorace », ce sont les propos de Marie-Jeanne qui s’est confié à France Antilles dans son supplément rétrospectif de ce mois de janvier 2017.

Des propos qui laissent entendre que l’homme veut mettre le grappin sur tout l’échiquier politique local.

Marie-Jeanne laisse le champ libre à Yann Monplaisir.

Quelle décision prendra ce dernier, sachant que le MIM ne se positionnera pas dans cette circonscription ?

Est-ce le cadeau de Marie-Jeanne, comme celui fait à Dunon qui avait fait campagne avec le Gran Sanblé, lors des élections de décembre 2015, après avoir joué les sous-marins au G20 ?

Pas besoin d’être un expert en politique pour constater qu’Alfred Marie-Jeanne et ses troupes de la CTM sont en train de faire la pluie et le beau temps en se moquant de la population, car seul leur avenir politique est pris en compte dans ces drôles de calculs, pas le devenir du pays Martinique..

Sous le joug de Marie-Jeanne.

Les Martiniquais ont droit à une partie de Poker/Menteur, ont été roulés dans la boue.

Comment vont se positionner les électeurs de droite, aux législatives,  face à cette farce de grande envergure qui pue le mensonge depuis plus d’un an maintenant ?

Comment se comporteront Nilor et Saïthsoothane pendant la campagne ?

Seront-ils obligés d’obéir au code de bonne conduite qui fut de mise pour les élections à la CTM.

Les élus de la CTM sous la domination sans faille de Marie-Jeanne.

Les électeurs martiniquais méritent-ils un tel traitement ?

Doit-on s’étonner que la désaffection des électeurs gagne du terrain à chaque consultation.

Ce qui se trame dans leur dos n’est-il pas de nature à les conforter dans leur thèse, selon laquelle ces hommes et ces femmes-là s’engagent en politique pour améliorer leur compte en banque, et non pour le bien du pays ?

Marie-Jeanne et Monplaisir sont pris en flagrant délit de mensonge, Karine Mousseau, Sylviane Saïthsoothane, et Miguel Laventure leur emboitent le pas dans un nouveau mariage de la carpe et du lapin.

L’important c’est…….de….

Trouver une place confortable à l’Assemblée Nationale, ou encore au Sénat, pendant au minimum une mandature, même pour les plus durs des indépendantistes.

Que défendent les parlementaires Indépendantistes martiniquais, pour que la Martinique aille mieux ?

Que celui qui le sait, lève le doigt !

Les interventions lors des séances de questions au gouvernement ne sont que le prétexte pour le parlementaire d’Outremer ou de l’Hexagone, d’exister, une fois la séance refermée, tout est à la poubelle.

C’est comme une réunion syndicat/direction, au terme de laquelle aucune décision n’a été actée officiellement. 

Treize mois après !

Que s’est-il passé durant ces treize mois d’une gouvernance aux allures bizarres à la nouvelle Assemblée de Martinique ?

Presque tout a été revu, et pas toujours corrigé, chaque camp se renvoie la balle, le temps passe et toujours pas grand-chose de concret.

L’expo TCSP

Pour illustrer tout ce mélimélo d’incongruités, le TCSP, objet de toutes les attentes d’une partie de la population est au point mort, et presque sur le point de mourir, faute de trouver les clés qui le font démarrer.

Personne n’est en mesure de donner la véritable explication de cette carence.

C’est de sa faute, pas de la mienne, les élus jouent à qui perd gagne, avec les impôts des contribuables.

Et pendant ce temps, les busses sont stockés, dans une sorte de vaste salle d’exposition, entretenus, avec tous les dangers que subit le matériel électronique…..Pour remettre en route, il faudra mettre la main au portefeuille……. des contribuables.

Est-ce que les élus, sont-ils en mesure de jouer carte sur table, pour qu’enfin soit prise une décision, pour le bien des Martiniquais.

Beaucoup d’argent de perdu, avec l’abandon de certains projets déjà en chantier, et la mise en place de nouveaux chantiers qui piétinent, des augmentations sur les carburants qui rognent encore plus le pouvoir d’achat des Martiniquais.

Comme par hasard la situation est identique à la communauté d’agglomération du sud, dont le président est un allié de Marie-Jeanne, avec la complicité de Fred Michel Tirault, président des Républicains de Martinique.

Eugène Larcher confronté à la fronde des contribuables, obligés d’enclencher la marche arrière, comme quoi l’augmentation des impôts qu’il avait décidée ne s’imposait pas.

Mais qui est la cocue ?

« La Droite » bien entendu, puisque Marie-Jeanne n’entame rien pour qu’il reste sur le bord de la route, il en sort presque toujours gagnant, puisque Forces Martiniquaise de Progrès a vécu, et que les Républicains se dépatouillent dans une confusion indescriptible.

Malgré tout, on a l’air de ne pas s’en rendre compte.

Les Martiniquais oublient que président de Région, Alfred Marie-Jeanne présenta un excédent budgétaire, qu’il a expliqué comme étant un fond de caisse, une réserve, au cas où se produirait une catastrophe…..Pure bêtise ! Et le pire, c’est qu’il savait qu’il mentait !

Et sa mise en examen pour falsifications de documents ? Le dossier s’éternisera-t-il jusqu’à son extinction ?

On se demande comment il fait, car lorsqu’il était maire de Rivière-Pilote il fut confronté à du favoritisme, et cela a fait pschitt.

Autre cocue, le Martiniquais puisqu’à la vérité, les fonds européens et autres, non utilisés, ceux des impôts payés par les Martiniquais ont été perdus pour la Martinique, des fonds qui auraient servi à réaliser des projets.

La Droite qui commençait à relever la tête aura droit à un enterrement de première classe, très prochainement.

Marie-Jeanne manipule tout le monde, fait ce qu’il veut, tout en prétendant ceci : « Je prends mes précautions pour ne pas empiéter sur les prérogatives de Claude Lise », mais il clame haut et fort dès qu’il en a l’opportunité ; « qu’il est le président de tous les Martiniquais ».

Quel crédit donner à cette déclaration, lorsqu’on sait, et c’est aussi encombrant, qu’un éléphant dans un couloir, que Claude Lise ne prend aucune initiative, en se cachant derrière le prétendu, mauvais montage de cette assemblée qui ne définit pas avec plus de clarté son fonctionnement.

Ce n’est que maintenant que Claude Lise s’en rend compte, la Martinique navigue en eau trouble.

Et l’opposition ? Quel est son rôle face à cet immobilisme ? Elle devra rendre des comptes aussi, car on ne sait plus où on en est, à moins que sa communication ne soit que trop confidentielle.

Attention à l’effet boumerang

Les électeurs, vont-ils succomber à l’endormissement que provoquent les promesses, d’où qu’elles viennent.

Les électeurs sont-ils en mesure de prendre le recul nécessaire, laisser de côté le fanatisme électoral, et s’apprêter à faire le choix que leur dicte leur conviction non corrompue par les belles paroles.

La Martinique pourra-t-elle un jour, suivre la voie qu’elle aura choisie en son âme et conscience, pour qu’il n’y ait ni regrets, ni remords.

Gouvernance comme opposition devraient se faire du souci.

 

Roger Tranquille

Une réponse à “Marie-Jeanne contrôle tout….. Effet boumerang attention!”

  1. José Dit :

    La Martinique est le pays où le compère lapinisme est la doctrine de beaucoup de nos dirigeants politiques.Au MIM,PALIMA,CNCP….ect on est indepandantistes mais contre l’indépendance immédiate puisque le peuple est contre alors qu’on ne lui a jamais dit pourquoi on est pour l’indépendance ,ni comment on va faire pour l’atteindre et surtout qu’elle organisation on mettra en place lorsqu’on sera indepandant.C’est ce qu’on appelle des faux indepandantistes ou mieux des doucineurs du systeme.Cette posture leur permet de s’allier hier avec de faux autonomistes du RDM qu’ils fagocitent allègrement car ceux là aussi n’ont pas d’idéologie définie.Aujourdh’ui ils se marient avec ceux qui devraient être leur pire ennemi capitalistes purs et durs dits les Republiçains avec l’aval du peuple qui sans ideologie donne un blanc seing a une alliance sans avenir car basée uniquement sur la conquête du pouvoir et le compère lapinisme.On s’allie pour mieux détruire l’autre le moment venu.C’est le positionnement actuel de AMJ qui se croit maître du jeu mais qui au fait est manipulé par ceux là mêmes qui dans son propre camp comme dans celui de ses alliés attendent les élections de 2017 pour signifier la fin de le recréation.AMJ et DMS se rendront alors trop tard qu’ils ont été manipulés .L.attitude actuelle de la majorité de la CTM est proprement scandaleuse sur l’affaire du TCSP.Retarder sa mise en œuvre uniquement sur une base idéologique fausse qui infantilise le peuple car le culte de la personnalité est très fort chez ces faux républicainsindepandantistes.Ils sont persuadés qu’en asphisxiant Fort de France ils vont faire tomber Letchimy sans se rendre compte que contrairement à eux le PPM est en Martinique le seul parti politique ayant une ideologie structurée pas une doctrine et des écrits graves dans la marbre.Ils n’ont pas su détruire Cesaire qui des 1958 rêvait d’une Martinique autonome dans une France décentralisée.Ils ont fragilisé Darsieres en1992 qui réclamait l’autonomie pour la nation martiniquaise et maintenant ils attaquent Letchimy qui parle de 3 ieme voie sans se rendre compte que c’est la meme doctrine qui se décline avec des mots différents à des époques différentes .Les hommes passeront mais la doctrine est gravée dans le marbre.Letchimy est sûrement affaibli mais la jeune génération PPM qui pour la plupart n’a pas connu Cesaire mais lu ses écrits est la pour prendre la relève.Quelque soit le résultat des elections de 2017 le PPM survivra ce qui n’est pas sur pour le MIM et ses anciens et nouveaux alliés locaux.

    Répondre

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus