Redonner le pouvoir au peuple, ou prendre le pouvoir ?

20 janvier 2017

Politique, Société

Redonner le pouvoir au peuple, ou prendre le pouvoir ?

 

Sommes-nous encore en capacité de débattre, de réfléchir sur l’avenir de nos enfants, sur l’organisation de notre société, sur l’avenir du monde ?
Sommes-nous encore en capacité d’agir hors des carcans de partis politiques ?
Sommes-nous encore en capacité d’exprimer notre liberté ?
Une chape de plomb pèse sur la libre expression dans ce pays, car les désaccords ou oppositions se traduisent par des déclarations de guerre, et les dissentiments en dissensions ou les protagonistes cherchent à s’éliminer.

Un mot, une phrase, une critique, et brusquement vos affaires sont mêlées, et vous devenez une cible.
Difficultés pour inscrire votre enfant à l’école, vos dossiers de subventions n’avancent pas, la voirie oublie votre poubelle, votre banque vous appelle pour réduire le découvert, les impôts vous font des rappels d’arriérés, on vient raconter à votre femme ou votre mari, et le monde s’écroule autour de vous. Et on commence à avoir peur.

Alors prenez ce que voulez mais vous n’aurez pas ma liberté de penser!

Combien de temps allons-nous résister encore à ce spectacle de l’insignifiance politique de tout bord dans notre pays ?
A continuer ainsi, nous courrons le danger de favoriser la dé crédibilisation totale du personnel politique et d’envoyer un mauvais message à la jeunesse. Malgré un taux d’abstention de plus en plus fort, avec une jeunesse qui a comme slogan « tous pourris, no future », nos représentants continuent à s’agiter, à cumuler, a chicaner, a s’entretuer, pour des postes électifs, et surtout pour satisfaire leur égo.

Serait-ce ça, la part d’héritage que notre génération lèguerait ?

Cette situation appelle de ma part quelques observations au regard des initiatives prises ici et là par les partis politiques pour les élections présidentielles, et législatives à venir.

1°) Il faut se garder d’envoyer un message négatif aux martiniquais sur notre incapacité à renouveler le personnel politique et plus largement le discours politique.
2°) Nous devons aussi nous garder de transmettre aux jeunes qui sont engagés ou ceux qui veulent s’engager l’héritage d’un pays ou le patrimoine aurait été saccagé soit par l’incompétence, soit l’esprit de revanche, soit là prise en otage de la volonté des martiniquais démocratiquement exprimée pour des fins personnelles, ou de clan
3°) Et enfin nous devons nous garder de donner aux aînés qui se sont battus et ceux qui continuent, le sentiment que les coups pris, les sacrifices faits, les efforts entrepris n’ont été que vaines gesticulations.

Il s’agit donc pour nous citoyens libres, pour nous le peuple, auquel le pouvoir appartient, de rompre avec le comportement du spectateur passif, de réveiller sa liberté et son esprit critique, son droit d’expression sinon nous sommes tous, condamnés aux plus stériles bavardages.

Dans ce contexte, et le moment historique est arrivé au point de la résistance à toute forme de conservatisme et en particulier, celui qui se développe depuis quelques temps dans tous les partis dits de gauche.

Cette résistance doit se concrétiser dès maintenant par des candidatures aux législatives hors partis, et des prises de position citoyenne collectives.
C’est à nous, peuple libre de Martinique de faire émerger cette nouvelle classe politique indispensable à un renouveau de notre société martiniquaise.

Il ne faut pas laisser les Hommes au pouvoir écrire eux-mêmes les règles du pouvoir.
Il ne faut pas laisser les Hommes au pouvoir écrire seuls les règles qui vont régir notre avenir.
Nous devons penser les conditions qui rendraient possible l’institutionnalisation d’organes de contrôle du pouvoir.

Parlez, chantez, criez, écrivez, pensez, refusez, critiquez, proposez, osez….
C’est le début du comment.

«J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre.»
Nelson Mandela
.
Jeff Lafontaine 20 janvier 2017

 

, ,

À propos de evolutionmartinique

Ce blog résulte d’une volonté partagée de ses auteurs d’informer le plus objectivement possible ses lecteurs sans concession, sans langue de bois, sans assujettissement politiques, sans tabou en portant un regard critique et constructif sur notre société, ceux qui la dirigent ou qui font son actualité. Nos principes découlent des valeurs qui nous animent : Ouverture : Indépendance : Liberté : Tolérance et Respect : Le contenu reflète les idées de leurs auteurs dans le respect de chacun, mais aussi de la loi, Une condition impérative s’applique à tous, c’est de de respecter les règles élémentaires de la civilité : les propos injurieux ou outranciers sont évidemment à proscrire. Un modérateur sera chargé de veiller à ce principe incontournable.

Voir tous les articles de evolutionmartinique

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus