Nilor – Marie Sainte et MIM – Ahurissant

15 janvier 2017

Non classé, Politique

Nilor – Marie Sainte et MIM – Ahurissant

Le député Jean-Philippe Nilor passe à l’offensive, suite aux accusations portées contre lui, dans ses relations en interne au MIM.
Il est accusé d’être derrière les frondeurs, après la caution qu’a donnée Alfred-Marie-Jeanne à Fabrice Dunon, non adhérent du MIM, pour se porter candidat dans la circonscription Centre Atlantique.
Daniel Marie-Sainte précise que le MIM avait confié une mission à Nilor, d’infiltrer le G20, sous la houlette du Député Bruno Nestor Azérot, et d’en rendre compte.
Daniel Marie-Sainte affirme que les responsables du MIM maintiennent toute leur confiance à Jean-Philippe Nilor.
Autant d’interrogations autour de Jean-Philippe Nilor, qui semble affaibli depuis plusieurs mois quoi qu’en dit Daniel Marie-Sainte.
Certain blog n’arrête pas de s’interroger sur la crédibilité du Député de la circonscription Sud.
Il convient donc d’essayer de décrypter une situation peu flatteuse, pour JP Nilor.

Infiltré ou pas ?
Jean-Philippe Nilor reconnait que c’est à la demande du MIM qu’il a joué les infiltrés au G20 « pour effectuer un marquage à la culotte de Bruno Nestor Azérot, qui devenait encombrant pour les actions du MIM avant la campagne pour les élections à la CTM, puis de faire son rapport à Marie-Jeanne ».
La mission confiée à JP Nilor en immersion au G20 : tenter de convaincre Bruno Nestor Azérot de rallier le MIM, sinon de connaitre ses intentions et sa stratégie anti Marie-Jeanne.

Un député de la République infiltré
Etait-ce nécessaire de confier une mission d’agent double à Nilor ?
Pourquoi Nilor ? Parce qu’il qu’il s’entend plutôt bien avec le Député de la circonscription Nord.
Parce qu’il se peut que le plan d’espionnage du G20, ait été préparé par le MIM, bien avant la campagne pour les élections à la CTM, la composition, et les intentions du groupe étant restées secrètes très longtemps.
Ainsi le jeune député du Sud, à qui l’expérience fait défaut, a été mis en immersion au G20, dans le secret des Dieux, attentif à tout ce qui s’y passe, et se prépare.
S’il y avait eu un couac, il n’aurait que ses yeux pour pleurer.
Cela ne s’apparente-t-il pas à de l’espionnage, celui opéré par un agent double ? Certainement !
Daniel Marie-Sainte, confirme que c’est bien le MIM qui a fait cette proposition guère valorisante, au Député Nilor, une manière de lui tailler un costume de TRAITRE sur mesure.
Qu’en sera-t-il après la confession de Jean-Philippe Nilor, dans les colonnes de France Antilles du samedi 14 Janvier 2017 ?
Pourquoi JP Nilor prête-t-il ainsi le flanc ?
Il confirme bien le double rôle qu’il a tenu en amont de la campagne, au sein du G20, à la demande du MIM.
Maintenant il s’agit de savoir ce qu’en pense Bruno Nestor Azérot de manière globale, et quel est son jugement sur la conduite de son ami « JP Nilor ».
Il s’agit de deux députés, censés travailler pour la Martinique, faire des propositions pour l’amélioration de la situation des conditions des Martiniquais.
Et si à l’assemblée Nationale, les députés apprennent le rôle sombre, tenu par Nilor dans une affaire d’espionnage politique, quel sera son crédit au sein de l’Assemblée Nationale ?

Que pense Nilor de la caution morale de Marie-Jeanne à Fabrice Dunon ?
Marie-Jeanne fait de Fabrice Dunon son candidat aux législatives dans la circonscription Centre Atlantique.
Nilor ne s’en émeut pas, tout en laissant filtrer que ce n’est pas son choix, mais que Marie-Jeanne est un homme de parole, et que « son choix a un caractère personnel », il n’approuve pas ce choix…..Au moins il s’implique ! Après, il reste dans le vague, à propos d’une éventuelle, et authentique candidature du MIM, dans cette circonscription.
Que signifie choix personnel de Marie-Jeanne ? Pas de réponse, Jean-Philippe Nilor a eu droit à une pleine page, dans le quotidien, sans rien dire à la vérité, c’est la particularité des hommes et des femmes politiques, de beaucoup parler pour ne pas dire grand-chose.
Dire que tout va comme sur des roulettes au MIM, c’est comme qui prendrait le terroriste Carlos pour le Père Noël.
Pour justifier son double jeu auprès de Bruno Nestor Azérot, Nilor accuse les plus opposés à Marie-Jeanne au sein du G20, ceux qui ont prôné sa candidature comme tête de liste du G20, pour le discréditer auprès du MIM, ceux-là même qui ont rallié le « Gran Sanblé », pour obtenir la caution morale de Marie-Jeanne……..Nilor fait allusion à Fabrice Dunon.

Que pense Nilor de Dunon ?
« Dunon a rejoint le Gran Sanblé au dernier moment, il l’a fait car ses adversaires de « Bâtir » étaient dans le groupe EPMN », confirme Nilor.
Il est indéniable que Jean-Philippe Nilor s’est embarqué, dans une histoire bizarre.
Vrai ou faux, info ou intox de sa part, et de celle de Daniel Marie-Sainte.
Cette affaire ne peut valoriser un député qui accepte de jouer les infiltrés auprès d’autres politiques, dans le but de connaitre les stratégies mises en place.
Désormais, la confiance en Jean-Philippe Nilor est sérieusement entamée, et lui seul peut dire, ce qu’il adviendra de sa réputation, de son « amitié » avec Nestor Bruno Azérot, lorsqu’on sait que le rang qui est le sien en sa qualité de député, requiert un droit de réserve incompatible avec le rôle d’espion qu’il a joué.

Et si Jean-Philippe Nilor jouait le double jeu dans les deux sens ?
Pourquoi pas ! Lorsqu’on sait que l’homme est jeune, déjà député, que l’état-major du MIM risque de voler en éclat à tout moment, miné par des affaires troublantes à répétition, et des ténors en fin de carrière politique……..Il a un boulevard devant lui.
Est-il possible que l’état-major du MIM fasse une confiance absolue à Jean-Philippe Nilor, en lui ayant soumis cette mission, qu’il a accomplie avec une certaine réussite?
Sans doute que les responsables du MIM savent que Nilor est du genre trompeur adroit, une sorte de caméléon.
Pour couronner toutes ces analyses, la déclaration édifiante et inquiétante de la suppléante de Nilor, sur les médias : « Jean-Philippe Nilor est leader artificiel »….Encore une affaire de personnes qu’il faut régler.
Autant de sons discordants au sein du Parti Indépendantiste Martiniquais.
Jean-Philippe Nilor reconnait à demi-mot qu’il se passe des choses pas très agréables au sein du MIM, il n’en demeure pas moins, très dubitatif sur la campagne des législatives qui est déjà ouverte, avec des points d’interrogation dans les circonscriptions Sud et Centre Atlantique.

Roger Tranquille

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus