Accueil Culture Les vacances forcées des élèves de seconde

Les vacances forcées des élèves de seconde

1
0
52

« Cela fait maintenant deux ans que je soulève le problème sur FB. J’ai donc décidé de passer á une autre étape. Je suis contre l’immobilisme et le  » i bon konsa », ferme ta bouche, occupe toi de ta famille et tais-toi ». Donc je dénonce une situation mais je fais des propositions. Je ne sais pas si cela va aboutir mais au moins j’aurais essayé. C’est trop facile de dire que la situation est critique et ne rien faire pour changer les choses. J’aime la Martinique et je ne veux que son bien surtout pour sa jeunesse qui formera la classe dirigeante de l’île. Donnons leur toutes les clefs du « pays ». Je ne pretends pas que rien n’est fait. Bien au contraire mais on peut encore faire mieux ».
Sabine Andrivon-Milton (historienne, parent d’élève)

Les vacances forcées des élèves de seconde

Il est une situation qui interpelle un grand nombre de parents mais qui ne fait aucun bruit, c’est la mise en « vacances forcées » des élèves de seconde.
En effet, depuis de nombreuses années, les élèves de seconde sont libérés des cours dès la fin du mois de mai car les établissements scolaires deviennent des centres d’examen et les enseignants sont convoqués aux examens. Ce qui est une réalité.
Cette situation n’est pas propre à la Martinique mais à tout le territoire français. Mais nous ne pouvons continuer à tolérer que nos jeunes se retrouvent sans activité et ce pendant trois mois. Certains sont livrés à eux-mêmes et deviennent la proie des tentations diverses tandis que les autres restent devant leurs écrans. Nous devons réagir et trouver une solution et leur proposer des activités enrichissantes.
D’autre part, nous avons constaté que notre jeunesse ne maîtrisait pas toujours les connaissances sur le patrimoine de la Martinique. Ainsi, nous proposons de faire d’une pierre deux coups en mettant en place des ateliers orientés vers la connaissance de la Martinique.

Nous faisons la proposition suivante aux instances locales.

Mettons en place des ateliers pour les élèves volontaires de seconde 3 fois par semaine au mois de juin, de 8h à midi et de 8h à 16h lors des sorties. Ces ateliers animés par des personnes qualifiées (il y en a tant qui recherchent un emploi) se dérouleront de préférence dans des établissements scolaires qui n’utilisent pas toutes leurs salles pour les examens.
Les ateliers que nous pourrons proposer pourraient être les suivants : découverte de la Martinique (patrimoine et histoire, visite de Fort-de-France, réalisation d’un circuit touristique), découverte de la cuisine locale (apprendre à réaliser des plats locaux), informatique (réaliser un support de présentation de la Martinique, de son patrimoine, de sa culture), apprentissage de la langue anglais ou du créole, danse traditionnelle (initiation bèlè, biguine, mazurka…), initiation à la yole, solidarité envers les personnes âgées et handicapées (animation dans un EPADH ou autre), prévention risques majeurs et gestes premiers secours, sécurité routière et code de la route.

Projet peut-être ambitieux mais qui mérite qu’on s’y penche afin d’étudier sa faisabilité et son coût. Toutes les instances ont été sensibilisées (députés, sénateurs, CTM, présidents des communautés d’agglomération, Rectorat….), de même que les fédérations de parents d’élèves mais il faudrait aussi que le grand public soit informé.

Sabine Andrivon-Milton
(historienne, parent d’élève)

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par evolutionmartinique
  • yanick lahens

    Bain de lune

    Yannick LAHENS -  Ed. WESPIESER – Prix Femina 2014- Un matin, au lendemain d’une violente …
  • americanah

    AMERICANAH

    Lu pour vous AMERICANAH de Chimananda NGOZI  Adichie - GALLIMARD – 2015 L’université de Ns…
  • Capture-d’écran-2019-03-27-à-14.14.08

    ATV Les martiniquais demandent des comptes

    Madame la présidente de l’association « Médias des iles », veuillez trouver ci-dessous l…
Charger d'autres écrits dans Culture

Un commentaire

  1. ClaireDeLune

    12 décembre, 2016 à 19:42

    Je suis enseignante retraitée, il y a longtemps que je pense comme ça dans mon coin et que je me dis que ce qui manque prioritairement à nos jeunes c’est la culture au sens large du terme.

    Votre initiative mérite d’être encouragée. Je vous suis à 100%.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Journée Cré… Yoles 2016 ! Mi bèl jounin !

Ce samedi 27 février, l’association « Tous Créoles ! » avait d…