MARTINIQUE……..Légitime inquiétude !

26 octobre 2016

Actualités

MARTINIQUE……..Légitime inquiétude !

 

Le constat :

A l’heure où les policiers sont poursuivis comme des malfaiteurs, avec à leur égard des intentions criminelles.

A l’heure où des jeunes s’entretuent aux abords des écoles, pour des peccadilles.

A l’heure où une majorité de parents n’a plus aucune autorité sur ses progénitures, il se dégage l’impression, si ce n’était qu’une impression, que le pays Martinique met le cap sur la décadence sociétale, de manière irréversible.

A l’heure où les valeurs sont bafouées un peu partout, que les réseaux sociaux déviés de leur objectif initial, sont devenus des outils malfaisants, des armes de destruction, entre des mains et des cerveaux irresponsables, nos jeunes se suicident, d’autres se terrent dans un mutisme d’où ils refusent de sortir, entretenant un état dépressif permanent

On fait comme les autres :

La violence s’est installée et s’amplifie chaque jour un peu plus dans cette Martinique, à tel point, que ceux qui sont revenus après quelques années d’absence, ont un mal fou à reconnaître ce pays où jadis, il faisait si bon vivre.

Les manifestations de revendications légitimes dégénèrent quelques fois en violences, l’occasion pour certains de propager le trouble, rien que pour le plaisir.

Ce pays -là s’aligne petit à petit sur ce qui se fait de plus désagréable au quotidien dans d’autres…..On s’est approprié l’exemple des autres.

L’exemple des autres ! Paradoxalement, ceux qui devraient adopter une posture de référence, ont d’autres chiens à fouetter, par égoïsme à nul autre pareil.

Qui sont ces autres ?

Certains parents inconscients du rôle qui leur incombe, n’ayant cure de la cellule familiale, ils ne roulent que pour eux.

Démission qui ne semble inquiéter personne, des adolescentes devenues mères isolées, ignorent les règles de la bonne éducation de leurs enfants, qui semblent leur tombés du ciel.

Les nouvelles technologies qui font des ravages dans notre société, le téléphone portable de plus en plus sophistiqué, dans lequel on a stocké sa vie, affecte chaque jour un peu plus les relations entre individus.

Certains élus qui semblent se contenter de leur mandat, assistant aux plénières sans plus, rien de plus.

Des personnes dépositaires de l’autorité à plusieurs niveaux de la société martiniquaise, qui se taisent, sans doute désabusées, mais coupables de silence.

Violence envahissante :

J’ai voulu me rendre compte des « on dit », et suis allé assister à la dernière plénière de l’Assemblée de Martinique ouverte au grand public.

Un spectacle affligeant, une inertie tout aussi affligeante des personnes dont le rôle est de faire régner l’ordre au sein de l’hémicycle.

Un président de plus en plus réduit à un rôle de faire valoir, en même temps que les autres élus de cette assemblée s’ennuient à ne rien faire, par la volonté d’un tout puissant s’étant accaparé tous les pouvoirs.

Impression d’une organisation « macoutiste », réalité d’une situation visant à instaurer une forme de terreur, et d’intimidation tout au long des débats.

Des affiches collées aux vitres, expressions de la violence, des vociférations, et des injures à l’endroit d’une partie des élus.

L’hémicycle de l’Assemblée de Martinique est une version moderne des amphithéâtres, hauts lieux des joutes des gladiateurs d’antan, dont le seul objectif était la mise à mort du combattant le plus faible.

Un spectacle violent cautionné par ceux qui détiennent l’autorité, avec la complicité des médias qui n’osent pas le montrer ou le dire, une manière de dénoncer habilement cet horrible spectacle, question de ne pas attirer les foudres de ceux qui se sentiraient visés, ceux-là qui donnent l’impression qu’ils approuvent ces pratiques indignes.

Un spectacle violent cautionné par des élus victimes, les moins nombreux, sans parole, sans réaction, se mettant en marge du rôle qui est le leur.

Que faire ?

Moi seul,  rien de plus que ce cri du cœur, mais réclamant que les élus soient dignes du mandat que les électeurs leur ont confié, exigeant que soit mis un terme à de telles pratiques, dans un espace d’expression de la démocratie et du respect de l’autre.

Coupables donc, ceux qui subissent en silence, car la démocratie veut que chacun prenne ses responsabilités, s’exprime, exige le rétablissement du droit.

La Martinique vaut mieux que ces spectacles affligeants, ces spectacles d’une autre époque qui n’ont aucun lien avec l’expression démocratique de la politique.  

Roger Tranquille

 

 

À propos de evolutionmartinique

Ce blog résulte d’une volonté partagée de ses auteurs d’informer le plus objectivement possible ses lecteurs sans concession, sans langue de bois, sans assujettissement politiques, sans tabou en portant un regard critique et constructif sur notre société, ceux qui la dirigent ou qui font son actualité. Nos principes découlent des valeurs qui nous animent : Ouverture : Indépendance : Liberté : Tolérance et Respect : Le contenu reflète les idées de leurs auteurs dans le respect de chacun, mais aussi de la loi, Une condition impérative s’applique à tous, c’est de de respecter les règles élémentaires de la civilité : les propos injurieux ou outranciers sont évidemment à proscrire. Un modérateur sera chargé de veiller à ce principe incontournable.

Voir tous les articles de evolutionmartinique

Une réponse à “MARTINIQUE……..Légitime inquiétude !”

  1. Géraud Dit :

    La violence est MALHEUREUSEMENT un fléau qui est apparu quasiment avec la venue de l’Homme au monde.

    S’il est vrai qu’il faut lutter contre la violence, par contre il est DÉPLORABLE que certains la promeuvent.
    A cet égard tenter d’empêcher l’opposition de s’exprimer s’apparente à une forme de violence même si le procédé ne parvient pas à intimider les élus de notre groupe présidé par Jean-Claude DUVERGER.

    Est-ce parce que certains de nos compatriotes ont le sentiment que l’équipe aux commandes de la Collectivité Territoriale de la Martinique (CTM) n’a pas fait grand-chose depuis son arrivée aux affaires que nos représentants sont l’objet de tentatives d’intimidations ?

    Quoiqu’il en soit, si à l’occasion de l’examen d’un dossier IL EST MANIFESTE que les intérêts supérieurs de notre pays sont susceptibles d’être mis gravement en cause, SANS LA MOINDRE HÉSITATION il convient de mener une opposition viscérale et NON SYSTÉMATIQUE car celle-ci serait DISCRÉDITANTE.

    Répondre

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus