Accueil Politique Et maintenant ?

Et maintenant ?

téléchargement

 

La Martinique commence à se poser mille questions sur nos dirigeants politiques en charge de la Collectivité Territoriale de Martinique.

Ils sont peu nombreux, ceux qui savent à quoi sert l’Assemblée de Martinique, dont le Président Claude Lise a été réduit au rang de figurant, ne s’exprimant que lorsque les médias le sollicitent, ce qui ne se produit pas souvent.

En revanche, ils sont nombreux à penser que seul existe le Conseil exécutif de la collectivité, avec deux personnages au comportement plus qu’étrange.

Alfred Marie-Jeanne, le Président du Conseil exécutif qu’on n’entend presque plus sur les grandes questions que se posent les Martiniquais, adopte une attitude prudente, carrément en retrait, en ne s’engageant pas dans des déclarations qui pourraient lui revenir comme un boumerang au visage.

Daniel Marie-Sainte, est sur tous les fronts, très prolifique sur les réseaux sociaux, diffusant « ses explications », ses analyses juridiques et comptables, alors qu’il n’est spécialiste de rien du tout, une sorte de « Baroufieur ».

Les sujets qui concernent la CTM et les Martiniquais, minent la gouvernance de la CTM, et sans nul doute que Daniel Marie-Sainte et ses amis sentent que le vent est en train de tourner, et pas à leur avantage, il est temps de faire tomber les masques, dire la vérité et non amplifier une ambiance de revanche politique, car ce sont les Martiniquais qui les ont mis aux affaires, les bulletins de vote ne sont pas allés seuls aux urnes.

Les contours d’une ambiance suspicieuse

Qu’on le veuille ou non, l’affaire « Geen Parrot » n’arrange pas les affaires d’Alfred Marie-Jeanne ; non pas dans le contenu de sa mise en examen, car présumé innocent, quoi que l’affaire soit très grave, mais dans les propos du député-président qui, dans un premier temps appelle la population à la rescousse, lors de sa convocation au tribunal, puis en tenant des propos tendant à décrédibiliser la justice rendue en Martinique.

Franchement on se croirait ailleurs qu’en Martinique, un pays qui se veut de droit.

Le comportement de Marie-Jeanne a certainement pesé dans la décision de délocalisation de son procès.

Ensuite, il y a les déclarations de Daniel Marie-Sainte suite au rapport de la Cour Régionale des Comptes rendu public, ayant conclu à un excédent financier du compte administratif de l’ancienne Région administrée par EPMN.

L’actuelle gouvernance avait successivement annoncé, très vite après s’être installée à Plateau Roy, des déficits de plus de 80 millions d’euros dans un premier temps, puis de 23, ensuite.

Daniel Marie-Sainte porte des accusations très graves à l’encontre des magistrats assermentés qui ont expertisé les comptes de l’ancienne Région à la demande du Préfet, comme l’exige la réglementation, le déficit annoncé au lendemain de la prise de fonction de la nouvelle équipe, étant supérieur à 5% des recettes dans le cas de la collectivité régionale de Martinique.

Curieuse démarche

Ce qui est très significatif dans la démarche de l’actuelle majorité à la CTM, est la récurrence des arguments annonçant un déficit chronique dans la gestion de la gouvernance de l’ancienne Région, tout au long de la campagne électorale ayant précédé la mise en place de l’Assemblée de Martinique.

Curieux, vraiment curieux !

Le premier à mettre le feu aux poudres, Jean-Philippe Nilor, annonçant même que le personnel ne serait pas payé.

Ensuite, ce fut au tour de Daniel Marie-Sainte, de Miguel Laventure, ce dernier sur les ondes de Radio Martinique 1ère, fut très mal à l’aise pour expliquer ce fameux déficit.

Des licenciements en pagaille

Et puisqu’il n’y a pas de sous dans les caisses, on licencie, en majorité des jeunes qui avaient été recrutés par la Région.

Des chantiers arrêtés

Le Lycée Schoelcher, le TCSP, les entreprises sont aux abois, il y a comme une paralysie organisée de la Martinique, et les Martiniquais commencent à se poser des questions sur les femmes et les hommes qui dirigeaient l’ancienne Région.

A quoi auraient servi ces dizaines de millions d’euros qui ont disparu des caisses de l’ancienne Région ?

Et puis, boum !  Pas de déficit mais un excédent !

Daniel Marie-Sainte accuse !

L’homme de confiance de Marie-Jeanne est indigné et accuse la CRC de venir au secours de  Serge Letchimy !

Mais venons-en à la réalité…….Par quelle alchimie un excédent peut-il être transformé en déficit ?

Deux réponses :

1-    Les personnes responsables de l’examen des comptes à la CTM sont incompétentes, car la CRC n’a expertisé les comptes qu’en fonction des documents qui lui ont été transmis par la CTM.

2-    Les comptes ont été falsifiés volontairement

Dans les deux cas la situation atteint une gravité extrême.

Et maintenant ?

Il faudra remettre de l’ordre dans les comptes, et sans doute revoir tous les postes, les projets, en même temps qu’il est impératif de reprendre les travaux là où ils se sont arrêtés.

La prochaine plénière promet du sport et surtout du n’importe quoi

Mais alors, tous ces jeunes qui ont été licenciés pour rien ?

 

Charger d'autres écrits dans Politique

4 Commentaires

  1. guy

    10 octobre, 2016 à 9:47

    la plénière a eu lieu et nous sommes toujours dans le MENSONGE
    Mieux il y a camouflage
    89 MILLIONS……réduits à 23 MILLIONS .Ramenés à 535 MILLE EUROS d’excédent
    12MILLIONS de Déficit ramenés à 3 Millions d’excédent
    le profane que je suis n’y comprends rien
    Sauf que j’ai tendance à penser que l’ORDRE JURIDIQUE (CDC) devrait avoir raison
    surtout si le PREFET demande son application à la CTM(institution de la REPUBLIQUE)
    Pour l’instant L’ORDRE MORAL se trouve bafoué par des MANIPULATEURS indépendantistes
    aidés par des pseudos communistes et la frange la plus à DROITE des REPUBLICAINS
    à quoi joue t’on ??????
    meme les FAUX SEMBLANTS de mise au travail des conseillers de l’exécutif sont empreints
    de MANIPULATION du peuple
    autre excuse LES PROCHAINES ELECTIONS…..chacun s’occupe à se PLACER et pendant ce
    temps la population est en souffrance….

    Répondre

  2. José

    6 octobre, 2016 à 14:39

    Les clameurs se sont tues.La plénière est passée .Apparemment tout va bien dans le meilleur des mondes.Sans explications cohérentes nous sommes passés miraculeusement de la démonstration orale par Miguel Laventure en plénière d’un déficit abyssal de 89 millions à un vote officiel par ces mêmes conseillers d’un déficit de 23 millions ‘puis transmis au contrôle de legalite quelques jours plus tard avec un déficit de 12 millions puisque tout le monde est d’accord y compris la CRC tant décriée par AMJ puisque dans l’avis publié elle conclut que les documents transmis laissaient apparaître une concordance entre les chiffres du payeur et ceux de la CTM’ce qui a permis à AMJ de tresser une couronne de lauriers au payeur.Une fois çe tour de prestidigitateur effectue et admis AMJ a beau jeu d’eructer en tirant sur tout ce qui bouge !Il mélange allègrement déficit,trésorerie,endettement,,comptabilité,depénses engagees non mandatées,depénses payées,recettes en attente,budget….ect pour appâter la galerie et le tour est joué.L a seule autorité épargnée dans sa philippique est………..paradoxalement l’état représente par le prefet.Attendons donc patiemment la réaction de l’état face à çe tioi su de mises en cause gratuite des services plaçes sous son autorité.Sans réaction ce serait une preuve de faiblesse.

    Répondre

  3. Jose

    4 octobre, 2016 à 11:20

    Et si Claude Lise avait le courage de proposer une motion de defiance à l’Assemblée ce jour.

    Répondre

  4. José

    3 octobre, 2016 à 7:49

    Il aura fallu 10 mois aux Martiniquais pour se rendre compte qu’ils ont donné les clefs de leur pays où à Machiavel ,ou à un mégalomane. fou ou à une bande d’amateurs ou enfin à des gens sans morale décidés à s’asseoir sur toute morale politique afin d’assouvir une soif de revanche incompréhensible .En effet on apprend de la bouche de leur chef suprême que les magistrats de la CRC sont des citoyens véreux récidivistes de la falsification des comptes publics,que Letchimy est un vulgaire mafieux à traduire en cours d’assises et enfin que Claude Lise est un usurpateur du titre de président parce qu’il a l’intention demain d’empêcher le président de tous les martiniquais de s’exprimer comme il l’entend à la tribune de son assemblée.La coupe est pleine! Il est encore temps d’arrêter cette mascarade.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Répartition des sièges à la CTM