Accusation pas de dépôt de plainte, le pays marche sur la tête!

12 juillet 2016

Economie, Non classé

Accusation pas de dépôt de plainte, le pays marche sur la tête!

Roger Tranquille. Dans un reportage à la « UNE » de l’une des éditions de 19 heures de TV Martinique 1ère, Alfred Marie-Jeanne, président du Conseil exécutif, et non président de la CTM, n’hésite pas à accuser la société Madivial du détournement de 5 millions d’euros, des fonds européens destinés à combler la surproduction. Le président du Conseil exécutif précise qu’il détient toutes les preuves de la malversation des dirigeants de cette coopérative, avec la complicité de l’Etat.

 

Faute professionnelle, ou allégeance à Alfred Marie-Jeanne de la part du journaliste, qui aurait dû ajouter dans son commentaire, faisant suite à l’ITW de Marie-Jeanne, qu’on ne pouvait même pas parler de présomption d’innocence, du fait qu’aucun dépôt de plainte à l’endroit de Madivial n’existe au jour de la diffusion du reportage, et que personne n’avait été mis en examen.

Le président Milia de Madivial s’explique, mais cela peut être considéré comme une posture de défense sans plus, car le reportage de Martinique 1ère émet des odeurs de : « Accusés levez-vous ».

Pourquoi n’avoir pas expliqué dans le reportage, le fonctionnement de cette coopérative, et les raisons qui font que des dizaines de tonnes de viandes ou de carcasses sont détruites au Centre de valorisation organique, le CVO ?

Pas question de soutenir que la coopérative Madivial est blanche comme neige, mais tout de même !
Et puis comment cela se fait-il qu’aucun autre média n’ait eu l’information traitée en quatrième vitesse par Clairière, ce qui explique l’insuffisance de profondeur du reportage, et le manque évident de clarté ?

Lorsqu’on sait qu’une invitation ou convocation, a été lancée récemment aux médias, par une organisation ou association démocratique, qui veut défendre les élus de la majorité de la CTM contre les agissements de l’opposition, c’est du délire.
Cela laisserait il à supposer que l’information sur Madivial émanerait des services de communication du Président Alfred Marie-Jeanne, certainement par appel téléphonique, à Martinique 1ère ? Ce n’est pas impossible
La défense des élus, de quelque bord d’appartenance, ne doit pas incomber aux médias, mais aux élus eux-mêmes, c’est le jeu de la politique, leurs actions et décisions sont leur défense.

En fait si Alfred Marie-Jeanne est tellement certains des preuves qu’il estime accablantes en sa possession, pourquoi ne porte-t-il pas plainte, d’autant qu’il accuse de malversation, tant Madivial que les représentants de l’Etat ; allez comprendre !
Et que penser des propos de Juvénal Rémir : « On retrouve les voyous partout »…C’est tout de même déplorable.
Francis Bacon homme d’Etat et philosophe anglais disait « Va ! Calomnie hardiment, il en restera toujours quelque chose »

En tout cas, cette affaire a bien entendu suscité des interrogations telles, que la Direction de l’Alimentation et de l’agriculture, par l’entremise de son directeur Jacques Helpin, a pris le dossier en main lui permettant de constater qu’un déstockage important avait été opéré.
Ne serait-ce pas cette même Direction de l’alimentation et de l’agriculture dont fait allusion Alfred Marie-Jeanne, dans son interview ?
Les documents fournis par les responsables du CVO, le Centre de valorisation organique montre bien que 32 tonnes de produits animaux ont été envoyées à la méthanisation, entre le 13 et le 15 juin.

En plus clair, il s’agit de faire subir à des carcasses de lapins et des assemblages de viande, un traitement naturel des déchets organiques qui conduit à une production combinée de gaz convertible en énergie (biogaz), provenant de la décomposition biologique des matières organiques dans un milieu en raréfaction d’air (appelée « fermentation anaérobie, car sans oxygène).

Bien entendu les investigations se poursuivent pour faire toute la lumière sur cette affaire, mais comme le précise Jacques Helpin, Directeur de l’alimentation et de l’agriculture, aucun élément fourni, ne permet pour l’heure d’évoquer des détournements de fonds européens, comme l’a affirmé sur l’antenne TV de Martinique 1ère Alfred Marie-Jeanne.

Et Jacques Helpin de conclure en ces termes : « Si Madivial avait voulu tricher, je ne suis pas certain qu’il l’aurait fait ainsi, aussi grossièrement ».
Par conséquent, ces éléments permettent de confirmer que le reportage de Martinique 1ère est inconséquent, de nature à jeter le discrédit sur Madivial, alors qu’il n’y avait aucune plainte au moment de la diffusion de ce reportage.

Une affaire à suivre, mais tout de même, que penser d’un haut responsable politique aux affaires, de se servir d’un média imprudent pour faire passer une telle accusation qui mérite investigation……Hélas, ce n’est pas la première fois que ce média se rend coupable de telles imprudences et d’impartialités.

2 Réponses à “Accusation pas de dépôt de plainte, le pays marche sur la tête!”

  1. josseau Dit :

    Martinique 1er organne de propaganne des independantistes du M I M comme a l epoque FR3 pour la droite VALCIN – SABLE – RENARD .

    Répondre

  2. Jose Dit :

    L’homme est coutumier du fait.N’a t il pas auusi dit qu’il avait en main des documents qui s’il les publiait permettrait à un juge de traduire Letchimi aux assises.Ce qui est grave c’est que le peuple reprend à son compte de telles élucubrations et en fait une vérité d’évidence sans un commencement de début de preuve..
    ….et la rumeur se propage conformément à ce que souhaite l’auteur d’une telle turpitude.

    Répondre

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus