Accueil Actualités Letchimy vs Marie-Jeanne…….et ça continue…..

Letchimy vs Marie-Jeanne…….et ça continue…..

daisy et donald dispute

Comme on dit chez nous, « Ti kochon an» (le ressentiment) que les deux chefs de parti nourrissent, n’augure rien de bon pour l’avenir de la Martinique. Bien entendu l’élégance de cette coalition Marie-Jeanne / Monplaisir, lors de la prise de possession des lieux avec la nouvelle collectivité, est loin de ce que les Martiniquais espèrent.

On sort les couteaux
Avant même toute analyse et étude des comptes confondus du Département et de la Région, le camp indépendantiste/droite annonce un déficit de près ou plus de 90 millions d’euros.
Les agents territoriaux auront du mal à recevoir leur salaire, les factures ne seront pas payées, bref, on est dans la « dèche » dirait ti Sonson, c’est le cri d’alarme lancé par Jean-Philippe Nilor, repris en chœur par Francis Carol, et Daniel Marie-Sainte, sans preuve à l’appui….C’est tout de même ahurissant, même en politique.

Riposte fulgurante
L’opposition par messieurs Lordinot et Duverger bondit comme un seul chat, et tout bascule alors dans une guéguerre insupportable.
Les documents que l’opposition affiche disent tout le contraire, les caisses ont de quoi honorer les premières dépenses, sans compter les recettes à venir.
Pour le citoyen moyen, les artisans et de manière plus générale les professionnels qui entretiennent des relations économiques avec la collectivité, n’attendent qu’une chose, la reprise normale des activités.
La démocratie a choisi son camp, chacun doit s’y plier et préparer sa stratégie pour le futur, c’est du moins ce qui est normal…..Mais en politique, cela existe-t-il vraiment ?

La réalité de la situation
Les salaires sont payés, les contrats ne sont plus matière à mécontentement, les agents territoriaux arrêtent leur mouvement de grève, les sapeurs-pompiers reçoivent une avance substantielle, et ne manifestent plus, les factures sont honorées au fur et à mesure, bref, par un sacré tour de magie, les sous sont là, pas de déficit inscrit au budget, et sur cette question, l’explication de Miguel Laventure sur les médias n’a d’écho positif qu’auprès des profanes en comptabilité élémentaire, pour ne pas dire en classe maternelle, car en face du déficit, doit être inscrite obligatoirement une provision….Laventure ment ou est un ignorant ! Tout de même incompréhensible pour un président de commission des finances d’une collectivité!

Stratégie mode Letchimy
De courrier en courrier adressé à Alfred Marie-Jeanne, Serge Letchimy est décidé à convaincre le Président de la CTM de ce qu’il considère comme de la mauvaise foi.
Les formules de politesse sont au bord de l’insupportable, même si on peut les justifier.
Mais est-ce la bonne stratégie, face à ce vieux renard d’Alfred Marie-Jeanne sans réaction, avec un silence assourdissant tout aussi méprisant. A cette cadence il finira par avoir raison de son adversaire qui s’en lassera tôt ou tard.

Les chiffres sont impitoyables
Serge Letchimy est convaincu de que son honneur est bafoué ; si c’est avéré, il a raison de réagir, faut-il encore prouver comptablement, que les allégations d’Alfred Marie-Jeanne et de son équipe sont farfelues et pures mensonges politiciens.
Pour ce faire, des documents comptables qui seront présentés à la population doivent prouver la bonne foi de l’ancien président de Région, et démonter la stratégie dite mensongère de son adversaire politique.
Les chiffres en comptabilité peuvent dire ce qu’on veut qu’ils disent, mais un rapport diligenté par des autorités compétentes et dignes de foi, ou devant un tribunal en y associant, qu’il le veuille ou non le représentant de l’Etat, ne peut laisser transparaître des fantaisies politiques, d’un côté comme de l’autre….Dommage pour la Martinique d’arriver à cette extrémité !

L’épine dans la voûte plantaire de la CTM
A vouloir tout effacer de ce qui a été entrepris avant la CTM, Alfred Marie-Jeanne est en train de se mordre de petit doigt, sinon la main.
On est tous d’accord ; le vieux lycée Schoelcher est un danger pour la communauté scolaire qui le fréquente, même si les autres établissements ne le sont guère moins, Bellevue et Gaillard notamment. Bien malin celui qui dira où seront scolarisés les jeunes de ce lycée, à la prochaine rentrée, dans moins de trois mois, sans frictions et mécontentements. Il faudra bien que la rentrée se fasse en quelque part, même sur la savane de Fort de France.

Projections grotesques
Une répartition à Gaillard et à Bellevue ferait disparaître la communauté scolaire du Lycée Schoelcher, les Mobil-home ne pouvant satisfaire aux impératifs d’hébergement du proviseur et de l’équipe administrative, sans une gêne insupportable, sans induire un danger pour tous. Un véritable méli-mélo, pas besoin de faire l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) pour comprendre cela.
Que fera-t-on des demi-pensionnaires et des internes ? Rien de tout cela n’a été véritablement évoqué et résolu, ne serait-ce que partiellement.
Une autre préconisation : Acajou1 ou Acajou2, ou Acajou1 et Acajou2, invraisemblable, car lorsqu’on s’assied, il ne faut pas avoir le cul entre deux chaises, c’est la chute assurée.

49.3 À la Martiniquaise
La pilule sera ingurgitée au forceps certainement, pour l’une de ces solutions, comme le passage en force avec le 49.3, mais la constitution martiniquaise n’est pas encore écrite.
Et le lycée de transit, pour lequel des travaux conséquents ont été entrepris ?
La CTM ne veut pas en entendre parler, s’accrochant à ses 52 Mobil-home.
Tout cela se fait au mépris du casse-tête des parents qui ne savent plus où et quand inscrire leurs enfants, et pour certains, dès à présent de changer d’orientation, avec pour conséquence d’appauvrir l’effectif du lycée Schoelcher…..Alors, plus tard, la reconstruction achevée, faudra-t-il transformer une partie en hébergement pour migrants ou autres réfugiés, même si on n’a rien contre les migrants et les réfugiés, mais il ne faut pas tout mettre dans le même panier……Gouverner c’est prévoir !

Mettre de l’ordre dans la maison CTM
L’attitude du public assistant aux plénière de l’assemblée est insupportable, Claude Lise doit y mettre de l’ordre, s’il souhaite asseoir sa crédibilité, son autorité, et ne pas se placer en pourvoyeur de gros bras d’intimidation, comme cela se fait dans certaines républiques bananières. C’est lui qui a la main lors des plénières, les perturbateurs femmes et hommes sont des Marijeannistes, mais c’est lui qui portera le chapeau….Ce qu’il est malin Marie-Jeanne ! Avec lui il faut avoir du flair, toujours un temps d’avance sur ses adversaires comme ses partenaires, toujours le dernier mot, mais ce n’est pas éternel.
L’affaire du lycée Schoelcher est de la compétence de la CTM, même si l’opposition doit donner son point de vue, et prendre date.
La vérité sur les comptes des deux collectivités précédentes doit être établie, et les comptes doivent obligatoirement faire l’objet d’une clarification officielle définitive et indépendante pour savoir ce qu’il en est effectivement, et ce qu’il faut attendre de la CTM.
Pendant que Letchimy s’évertue à vouloir prouver des incongruités et la mauvaise foi de ses adversaires, Marie-Jeanne reste de marbre en envoyant ses conseillers défendre les dossiers, ce qu’ils font avec beaucoup de maladresse, et d’amateurisme sur les médias.
Mais enfin il faudra bien que cet épisode douloureux de la politique martiniquaise trouve son épilogue très rapidement.

Roger Tranquille

Charger d'autres écrits dans Actualités

Un commentaire

  1. Guy

    11 juin, 2016 à 18:03

    INAMISSIBLE
    On peut faire toute les ANALYSES POLITIQUES que l’on veut surtout en cette période de
    PRE-PRESIDENTIELLE
    Mais laisser à penser qu’un président de CTM peut construire sans Permis au prétexte
    que les MAIRES n’ont qu’à s’occuper des 45000 constructions illégales de MARTINIQUE
    relève de l’inconscience, les MARTINIQUAIS ont besoin d’hommes de PRESSE pour les informer
    dans tous les domaines et éclairer leur jugement afin justement d’éviter cet affrontement permanent auquel on assiste
    Messieurs les journalistes et représentant de la CTM ayez plus de discernement quant à
    la délivrance d’un PERMIS DE CONSTRUIRE des CONTAINERS pour loger les élèves du LYCEE SCHOELCHER…..il me semble qui pour payer l’entreprise qui réalisera les travaux le PAYEUR demandera à la CTM les éléments constitutifs du dossier,factures et PERMIS de CONSTRUIRE
    il en est de meme pour un RECOURS en JUSTICE… CITEZ la LOI
    après faites vos supputations vous gagnerez en CREDIBILITE et l’ECOUTE de vos analyses sera
    un moment tres attendu…..
    Je parle du VENDREDI SOIR
    GUY

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

- Rappel des Régionales en Martinique du 28 mars 2004

Le 28 Mars 2004, lors des élections régionales le Mouvement Indépendantiste Martiniquais a…