Accueil Non classé Affaire Green Parrot – Que comprendre du procès?

Affaire Green Parrot – Que comprendre du procès?

justice

La stratégie de défense d’Alfred Marie-Jeanne, président du Conseil Exécutif de la CTM, est, on ne peut plus bizarre, inquiétante même, très troublante. Cette stratégie concourt en effet, à injecter une dose d’opacité, à écarter toute entreprise de nature à rendre compliquée la défense des prévenus, à ouvrir un boulevard devant ses avocats, ce procès pourrait être un véritable bankoulélé, (un procès grotesque).

La CTM se porte partie civile
Faut-il en rire ou en pleurer ? Et pourtant rien de plus légal!
Francis Carole, conseiller exécutif a reçu mission pour se faire, et en a la charge, il s’appuie sur l’article 418 du code des procédures pénales.

Que dit cet article 418 du code de procédures pénales ?
Article 418
En vigueur depuis le 2 Mars 1959
« Toute personne qui, conformément à l’article 2 , prétend avoir été lésée par un délit, peut, si elle ne l’a déjà fait, se constituer partie civile à l’audience même. Le ministère d’un avocat n’est pas obligatoire. La partie civile peut, à l’appui de sa constitution, demander des dommages-intérêts correspondant au préjudice qui lui a été causé ».

Premier effet de l’article 418 porté par la CTM.
Il rend caduque la partie civile du groupe de contribuables, qui s’était constituée, ayant eu pour incidence de reporter le procès…..On y voit la main du Diable, qu’on le veuille ou non !

Second effet de l’article 418
Si la CTM se porte partie civile, c’est qu’elle se sent lésée dans ses intérêts, mais un détail est important, le ministère d’un avocat n’est pas nécessaire. En quoi consistera donc cette partie civile, si elle reste muette au cours du procès ? Simplement pour savoir ce qu’il en est point final………..La marque de Machiavel !
Ce qui est troublant c’est que la partie civile se constitue, parce qu’elle se sent lésée, on ne comprend plus, et on a du mal à admettre que l’entourage d’Alfred Marie-Jeanne scierait la branche déjà pourrie à laquelle il s’accroche.
Elle peut être qualifiée de BIDON, vue sous cet angle, car on la voit mal aller dans le sens d’une condamnation des accusés, et c’est là que l’entourage d’Alfred Marie-Jeanne fait fausse route.
On ne peut manipuler en permanence l’opinion publique qui, à un moment donné se pose des questions, puis réagit.
En effet si les accusés sont condamnés, la partie civile demandera-t-elle des dommages et intérêts, puisque c’est son droit ? Le penser relèverait de l’absurdité de la pensée.

Pourquoi une telle stratégie ?
Visiblement tout est mis en chantier pour cadenasser ce procès, et l’emmener sur des sentiers tortueux, pas besoin d’avoir fait polytechnique, ni l’ENA, pour le comprendre, car cette partie civile ne se constituerait pas au détriment d’Alfred Marie-Jeanne……….Qui veut-on tromper ?
Si Alfred Marie-Jeanne est aussi blanc, que lui et ses amis le prétendent, pourquoi tous ces simagrées ?
Les preuves contenues dans le dossier judiciaire serait elles entachées d’irrégularités, au point de soulever l’indignation d’Alfred Marie-Jeanne, qui se met dans la peau d’un coupable désigné, et joue les victimes ?
Et pourtant il vient d’enlever haut la main les élections en décembre dernier !
N’a-t-il pas confiance en la justice, lui le député siégeant sur les bancs de l’assemblée nationale?

L’Assemblée nationale forme, avec le Sénat, le Parlement de la Cinquième République française. Son rôle principal est de débattre, d’amender et de voter les lois. De plus, cette institution a, contrairement au Sénat, le pouvoir de renverser le gouvernement, ce qui implique que celui-ci ne devrait pas être en désaccord avec elle. Elle siège au palais Bourbon à Paris.3

La démarche de Marie-Jeanne
Il est indéniable que cette stratégie est un montage de sa défense, que ce procès risque d’être pire qu’un mariage burlesque un lundi gras dans les rues de Fort de France.

Que retenir ?
Si Marie-Jeanne sa fille et son gendre sont relaxés, il y aura certainement, à n’en pas douter ceux qui vont jubiler en se disant que les manœuvres contre Alfred Marie-Jeanne n’ont pas abouti.
Mais ce n’est pas le plus important, car ceux qui penseront que la Martinique aura été couillonnée sont beaucoup plus nombreux, même s’ils sont silencieux.
La preuve : Ceux qui arboraient le tee-shirt « JE SUIS ALFRED » aux abords du tribunal étaient quelques dizaines…..Combien n’en portait pas, certainement les plus nombreux ?
Ceux-là attendent que toute la lumière soit faite autour de cette affaire, car aujourd’hui, on a dépassé l’affaire Beauregard, qui reste une énigme pour les Martiniquais, ainsi que le crime d’André Aliker, qui n’a jamais été élucidé officiellement…..Ce temps-là est révolu !
Le pouvoir ne peut empêcher l’exercice de la justice, sans compter qu’il est plus facile d’exercer le pouvoir en sachant que la justice permet l’exercice du pouvoir l’esprit libéré.

Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Jénès’ ô komba contre le ZIKA !

voici le message whatsapp qui circule et que nous avons vérifié. Si vous avez des jeunes d…