CTM…….On refait tout……On fait du sur place !

CTM…….On refait tout……On fait du sur place !

Par roger Tranquille. Nous serons une fois encore, le plus objectif possible, même si Alfred Marie-Jeanne est un homme politique aux contours, nous préférons dire, aux contours donc, qui sortent de l’ordinaire, sans être extraordinaires.

Le lycée Schœlcher, on est tous d’accord ne mérite pas qu’un ravalement, mais, d’être reconstruit pour la sécurité de tous.
Les comptes des anciennes collectivités méritaient un examen sérieux avec le changement de gouvernance.
Le personnel s’inquiète sur son avenir, compte tenu de la fusion des deux anciennes collectivités, c’est normal, et les responsables doivent se mettre à leur écoute.
Certains réajustements s’avèrent certainement indispensables, pour une gestion simplifiée, on est tous d’accord…….Mais !

Questions :
Pourquoi dispatcher la communauté scolaire aux quatre vents ?
Ce serait la mort assurée de l’entité Lycée Schœlcher, puis sa disparition, ce que nous avons appelé « La mémoire effacée »
Comment peut-on assurer la pérennité de l’entité Lycée Schœlcher si on ne maintient pas l’essentiel, c’est-à-dire le personnel enseignant, administratif, et les élèves, en un même lieu.
Pourquoi ne pas accepter la solution provisoire de l’ancien hôpital Fouche, avec ses inconvénients certes, mais aussi les avantages de garder tout le monde au même endroit ?

Pourquoi dissoudre le GIP, sans mettre l’idée en discussion ?
Cela ressemble à une prise de position dictatoriale.

Pourquoi Alfred Marie-Jeanne menace-t-il le personnel gréviste de la CTM sur la Radio RLDM du MIM,
Le personnel gréviste qui réclame le renouvellement de certains contrats, entre autres revendications.
Le président du Conseil Exécutif annonce clairement que les repentis auront leur contrat renouvelé, et les autres….NON…..Cette déclaration a été enregistrée, elle est surprenante !

Pourquoi Claude Lise accuse-t-il l’ancienne gouvernance du Département d’avoir mis en place les conditions qui conduisent aux mouvements de grève déclenché par les syndicats majoritaires de l’Assemblée de Martinique ?

Pourquoi Alfred Marie-Jeanne estime-t-il que ce mouvement est politique, lui et son équipe ont été élus avec 54% de suffrages….De quoi parle-t-il ?

Pourquoi n’avoir pas interdit à certains agents d’arborer publiquement leur tee-shirt « JE SUIS ALFRED », lors de sa comparution devant tribunal ?
Car il n’appartient pas au personnel d’une collectivité de s’exposer de la sorte publiquement, même par sympathie pour l’un des responsables de cette collectivité.

Pourquoi annoncer que la maison de l’Entreprise pourrait subir une sérieuse refonte?
Ce qui laisse entendre qu’il y aura des licenciements, une annonce ayant créé l’émoi au sein du personnel, et surtout cette cacophonie lors de la rencontre de ce même personnel avec Marinette Torpille en charge du dossier, la conseillère exécutive ne semble pas sur la même longueur d’onde que Marie-Jeanne…….Pareille voix discordante dans un passé récent, s’était déjà manifestée avec, madame Saïthsootane, qui n’avait pas pris l’avis de Marie-Jeanne à propos du sort réservé au Lycée Schœlcher, avant d’accepter une invitation sur d’un média.

Pourquoi arrêter le chantier de Galion 2?
Entièrement financé par des fonds privés, un projet qui ne coûte pas un seul centime d’euro aux contribuables martiniquais ?

A quoi joue-t-on dans ce petit pays de Martinique ?
On est en droit de se demander, si toutes ces déclarations, toutes ces dispositions à venir, ne visent pas à démolir un adversaire déjà battu depuis plus de CENT jours.
Les Martiniquais devront s’attendre à d’autres arrêts de chantiers ou de projets, comme par exemple l’embellissement du trajet du TCSP, le projet de la Marina de l’Etang Z’abricot.
On est en droit de se demander, pourquoi, et encore pourquoi l’Assemblée de Martinique et la CTM ne se mettent-elles pas au boulot, pour résorber le retard pris, comme à la suite de tout changement de gouvernance, au lieu de s’amuser à des « Cancans », qui n’amusent pas les Martiniquais, qui n’amusent pas l’économie martiniquaise.

Roger Tranquille

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus