Outremer…Suppression des 40%…..Baignade en eaux troubles.

Outremer…Suppression des 40%…..Baignade en eaux troubles.

C’est bien Nicolas Sarkozy, ancien président de la République en campagne depuis 4 ans pour récupérer son fauteuil en 2017, qui projette de supprimer la sur rémunération en Outremer, pour combler en partie le déficit de la France.

par Roger Tranquille

Républicains de France et de Martinique !
Un vrai décalage, doublé d’une incompréhension énorme entre ce que pense le citoyen lambda, qui a fait confiance à Monplaisir sur ses déclarations en campagne, et la réalité de la situation en ce qui concerne la sur rémunération en Outremer.
Durant toute la campagne de la CTM, Monplaisir a martelé ceux qui voulaient bien l’écouter, que, EPMN projetait la suppression des 40%.
Les indépendantistes et leurs alliés des Républicains de Martinique ont fait de cette supposée suppression des 40% de vie chère, l’axe principal de leur campagne accusant le camp d’en face, en l’occurrence EPMN.

sarkosy

Trois mois plus tard l’imposture est découverte ?

Au Gran sanblé, c’est bouche cousue, sachant que la vérité remonte toujours à la surface. Le sieur Yann Monplaisir semble vivre sur une autre planète, et finit par se prendre les pieds dans le tapis.

Une méconnaissance de son propre parti
Pas plus tard que lundi dans l’émission « Décryptage » de Martinique 1ère, Yann Monplaisir qui ne sait rien de ce qui se passe au sein de son propre parti parisien, pas plus qu’en Martinique d’ailleurs, lui qui a surgi au dernier moment pour s’imposer chef de file aux élections de décembre 2015, persiste et signe dans un mensonge éventré moins de 24 heures plus tard, sur la même antenne.

Coup de bambou sur le crâne dégarni
Dans un reportage de Cédia Cléry du bureau d’Outremer 1ère à Paris, le plan de Nicolas Sarkozy est mis à nu, et c’est bien lui qui propose de supprimer la sur-rémunération en Outremer.

Yan Monplaisir

Où est passé Monplaisir ?
Il n’a plus droit à la parole, c’est promis juré.
Mais comment peut-on affirmer qu’on soutiendra Nicolas Sarkozy pour la présidentielle de 2017 si la primaire le place en tête, qu’en même temps on accuse ses adversaires de vouloir faire sauter la sur-rémunération en Outremer, alors que c’est dans son propre camps que tout est manigancé?

Que vaut ce projet?
Il convient d’aller au-delà des 40% de rémunération en Outremer, car si la suppression est effective, que propose-t-on en contrepartie, pour combler la différence de cherté de la vie entre la France et l’Outremer?
Alors on a beau dire que les Martiniquais sont des assistés, que non, la Martinique est française comme les autres départements de l’hexagone, pas de deux poids et deux mesures.

Cela signifie-t-il que seuls les fonctionnaires en Outremer vivent de leurs salaires ?
Aujourd’hui les fonctionnaires territoriaux, les assimilés fonctionnaires voient disparaître la sur-rémunération au départ à la retraite, et perçoivent une pension maigrichonne.

Contrepropositions
Il ne peut y avoir que deux :

  1. Augmenter de 40% tous les salaires, fonctionnaires ou pas.
  2. Supprimer cette sur-rémunération, encourager les investissements français en outremer, et réduire la facture des produits de première nécessité, pour les mettre au niveau de la France hexagonale, et enfin supprimer les taxes qui rendent les produits inaccessibles pour certains.

Cette deuxième proposition est impossible, car la stratégie française, comme celle de tous les pays producteurs, est d’investir dans les pays du tiers monde, les pays à main d’œuvre bon marché, pour payer des salaires de misère et faire le maximum de profit, le propre des puissances coloniales, quant à la première, il ne faut pas rêver, par conséquent la dernière proposition est le statu quo.

villaantilles

Pourquoi l’Outremer
Parce que Sarkozy ne sait rien de ces régions éloignées, et déclare ce que les Français veulent bien entendre, une conduite qui lui vaut la contradiction dans son propre camp, de la bouche d’Alain Juppé.

Ce qu’il faut savoir
Les anciens présidents coutent la peau des fesses à la trésorerie de la France, un système mis en place par François Mitterrand qui n’en a pas profité, décédé quelques mois après sa mise en fonction.

Dépenses annuelles pour les anciens présidents

  • Valéry Giscard d’Estaing, 2,5 millions d’euros
  • Sarkozy, 2,2 millions d’euros 
  • Chirac, 1,5 millions d’euros. 
  • VGE à la retraite de l’Élysée depuis 1981, on arrive pour lui à un total de 85 millions d’euros (2,5 x 34 années), pour Chirac de plus de 10 millions (en 8 ans) et pour Sarkozy de plus de 6 millions (en 3 ans), soit, pour les trois, un global de 100 millions d’euros, chiffre assez colossal pour des hommes qui n’ont pas nécessairement besoin d’être assistés à ce point-là ni pour ce prix-là.

Les députés
Après un mandat de 5 ans non renouvelé, le député est certain de percevoir une retraite mensuelle de 1200 euros, et comme ils sont presque tous fonctionnaires le cumul est intéressant.

 porsche

Le système est pourri
Les politiques à la gouvernance préparent leur retraite, avec un départ le plus tard que possible, c’est le cas de Marie-Jeanne, de Claude Lise qui devraient depuis longtemps profiter de la retraite.

Alors chercher à renflouer les caisses de l’état sur le dos de l’Outremer est d’une indécence inqualifiable, et cela, Yann Monplaisir devrait le dire.

Roger Tranquille

, , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus