Accueil Non classé Halte au mépris de nos institutions

Halte au mépris de nos institutions

4
0
27
claudelise

par Georgette Masson

On nous avait annoncé un tandem idyllique, un couple parfait, un tandem d’expérience pour mener une collectivité d’impulsion indéniable.

 

Claude Lise sous le dikta d’Alfred Marie-Jeanne
Le pire qui n’échappe à personne, c’est la main mise du Conseil Exécutif sur le reste de l’Assemblée. Ils sont tous présents en plénière, toujours prêts à intervenir sur tout et défilant de manière très illégitime, et illégale au podium pour montrer leurs muscles.
Une question revient sur toutes les lèvres de ceux qui comme moi ont assisté à la rediffusion de la dernière plénière : les plénières se déroulant de manière irrégulière pose le problème de la légalité dès délibérations. C’est le contenu d’une note juridique qui aurait été adressée au président de l’exécutif.
Les délibérations sont elles légales? Au regard des motifs de mise en examen du président de l’exécutif, les actes signés de sa main sont ils opposables aux tiers?

À quel rôle est réduit le président de l’assemblée des élus du peuple Martiniquais.
On le voit limité dans un rôle de chronomètre, de passeur de parole, répétant sans cesse « collègue, il te reste 2 minutes », n’émettant n’i d’avis, ni d’analyses sur rien, interdit de commentaires face aux enjeux évoqués. Pire, il se laisse envahir par le harangueur des Halles, Yann Monplaisir, qui vient visiblement faire son marché aux subventions en pleine plénière.

Que fait Alfred Marie Jeanne de Claude Lise?
Un larbin ? Non, on arrive pas à y croire, ni encore moins à l’admettre. Non, pas ça Claude Lise.
Votre souffrance est visible, votre autorité sous contrôle total d’un autocrate proclamé président de tout’ bagay et de tout’ moun. Vos remarques à l’endroit du bavard « je sais tout » Daniel Marie-Sainte sont audibles, visibles mais trop timorées à notre goût.
Cette assemblée que vous dirigez n’est pas une sous-chambre, ni une sous-réunion de sous démocratie, c’est une VERITABLE INSTITUTION.
Vous l’avez voulu, vous avez bataillé ferme pour obtenir une victoire parfois et souvent avec des méthodes ignobles, c’est vrai…mais maintenant….assumez vos fonctions complètement, durablement et à la hauteur de la tâche qui vous est dévolue au nom de la loi, au nom des règlements, des compétences et des prérogatives constitutionnalisées, et par-dessus tout au nom du peuple martiniquais.

Peuple martiniquais indignez vous.
Claude Lise est le Président de l’Assemblée de Martinique aux pouvoirs et prérogatives que nous avons fortement rappelés dans un article précédent. Pourquoi ce laisser-faire, ce laisser-parler, ce laisser dire dans réactions. Claude lise été à des fonctions importantes de Président du Conseil Général pendant près de 20 ans et sa compétence et ses actions ont été reconnues. Claude Lise en tant que parlementaire initié des lois importantes (par exemple, la LOOM en 2000) dont les traces et effets sont éloquents.

Alors de grâce Claude Lise, ne soyez pas le président complice d’une institution morte-née.

Indignez vous contre ces méthodes, occupez votre fauteuil . Le peuple martiniquais souverain vous l’a signifié un soir du 13 décembre 2015

Alors de grâce indignez -vous !

 

  • yanick lahens

    Bain de lune

    Yannick LAHENS -  Ed. WESPIESER – Prix Femina 2014- Un matin, au lendemain d’une violente …
  • assemblée nationale

    Nou pé ké moli

    A ces gens qui nous traquent, nous citoyens sur les réseaux sociaux, pour déduire nos reve…
  • caddies-pleins-via-amitie2012-wordpress-com

    Ou ni an servo ou ni an lespwi pwen konsians

    Les temps que nous vivons en ce moment expriment, au-delà de l’exigence de Justice, le bes…
Charger d'autres articles liés
  • yanick lahens

    Bain de lune

    Yannick LAHENS -  Ed. WESPIESER – Prix Femina 2014- Un matin, au lendemain d’une violente …
  • assemblée nationale

    Nou pé ké moli

    A ces gens qui nous traquent, nous citoyens sur les réseaux sociaux, pour déduire nos reve…
  • caddies-pleins-via-amitie2012-wordpress-com

    Ou ni an servo ou ni an lespwi pwen konsians

    Les temps que nous vivons en ce moment expriment, au-delà de l’exigence de Justice, le bes…
Charger d'autres écrits par evolutionmartinique
Charger d'autres écrits dans Non classé

4 Commentaires

  1. Tigron

    18 avril, 2016 à 14:22

    Pourquoi Masson te poses tu ces questions ?Dans un couple équilibré ou même dans meutes animales y a toujours un dominant,dans le cas de la meute (cncp. Palima. Fmp. Mim)un seul chef.une voix.un seul decideur c’est AMJ et face à Lise c’est « au pied « .C’est comme cela et pas autrement.

    Répondre

  2. steeve

    7 avril, 2016 à 9:40

    Peut-être que Claude Lise aime ça finalement. La CTM est un fiasco, ça ne sert à rien de se réfugier derrière des phrases toutes faites « il faut leur laisser du temps », etc. Le mois de mai est truffé de jours fériés, avec certainement des jours de plus octroyé par AMJ (comme le jeudi de Pâques dernièrement!), en juin, on va s’occuper des grandes vacances, en juillet aout, ce sera la pause annuelle, en septembre on va dire qu’il n’y a pas d’argent pour enclencher un quelconque projet, en octobre/novembre/décembre, on s’occupe du procès de la famille Marie-Jeanne… et voilà une année de perdue, sans chantier ni l’illusion d’un projet.

    Répondre

  3. Thalmensy

    7 avril, 2016 à 6:54

    On ne peut pas rouler librement en Merco, quand on ne l’a pas paye. . . .c’est le prix a payer, pour légitimer son droit et sa liberte

    Répondre

  4. chouchou

    6 avril, 2016 à 21:49

    ah donc, je n’étais pas le seul à l’avoir vu. Visionner cette plénière est un véritablement exercice de maîtrise de l’écoeurement… Difficile

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Le mécontentement général se met en place !

C’est Philippe Pierre-Charles et Max Rustal, qui s’émeuvent à raison, dans un courrier dat…