Accueil Politique Martinique…Le starter est grippé !

Martinique…Le starter est grippé !

onfaitquoi

Par Roger Tranquille

Il y a des blogs sur lesquels s’affichent des insanités, des insultes, des injures, et par conséquents des partis pris, c’est le retour d’images de leur initiateurs Il y a des blogs qui cherchent à éveiller les consciences, non pas qu’on y trouve la parole d’évangile, mais une réflexion, large se voulant base de discussions. Enfin il existe des blogs qui abritent, ou véhiculent des mensonges sans vergogne, accusateurs, des mensonges qui, tôt ou tard sont démontés, et leurs auteurs débusqués, c’est tout de même navrant. Les informations diffusées doivent être vérifiables, c’est la force de l’information, sauf bien entendu si le blog fonctionne grâce aux subsides de ceux qui l’utilisent, comme support de propagande…..Autant alors distribuer des tracts !

La Collectivité Territoriale de Martinique
Depuis quatre mois, tout semble au point mort, des discussions, des cancans, des insultes volent dans tous les sens, mais à part cela, c’est le calme plat, même en le poussant, le moteur CTM n’arrive pas à démarrer à l’embrayage.

De l’Assemblée unique à la CTM
Qu’en a-t-il été de l’Assemblée unique promise aux Martiniquais ? Cette Assemblée unique a transformée en collectivité territoriale !
L’assemblée de Guyane a pris sa vitesse de croisière, car elle a tout simplement rassemblé les compétences des deux collectivités, Département et Région, en une seule……..Simplification, on ne se marche plus sur les pieds du voisin, tout va, et ira pour le mieux.
La collectivité unique de Martinique s’est malheureusement transformée en une entité devenue ingérable, et aujourd’hui on peut déjà comptabiliser les cafouillages.

Que devient l’assemblée de la CTM ?
On n’entend plus Claude Lise et les autres conseillers territoriaux (vérité ou mensonge ?), alors que les débats doivent se dérouler sous le contrôle de cette assemblée, qui donne ensuite mandat au Conseil Exécutif pour la mise à exécution des décisions arrêtées…….Ce conseil porte bien son nom : EXECUTIF !!!

Coup d’état au sein de la CTM ?
Les plénières se déroulent sous le contrôle du conseil exécutif, les prises de paroles sont laissées aux conseillers exécutifs Daniel Marie-Sainte en tête, l’assemblée présidée par Claude Lise n’existe que sur le papier, et le seul patron c’est Alfred Marie-Jeanne, et son second, son fameux lieutenant Daniel Marie-Sainte préposé œuvres délicates, rien de plus.

Le personnel de l’assemblée de la CTM
Secret de polichinelle, et comme disent les anciens de chez nous : « Konplo nèg sé konplo chien ». Traduction et surtout pas d’amalgame : « Tout ce qui se fait ou se dit se sait », alors on arrive à tout savoir.
Ce personnel est très divisé, le malaise existe bien, le boulot se fait au compte-goutte, pour ne pas dire, qu’il a du mal à s’accomplir. Chaque agent passe plus de temps à surveiller son voisin, qu’à travailler, et d’ailleurs il n’y aurait pas grand-chose à faire, il y a même des « Je suis Alfred » au sein du personnel »………Ahurissant ! De la politique au sein du personnel !
Les syndicats sont résignés, ont peur, ne communiquent que sur les réseaux sociaux ou par SMS, dans le plus pur anonymat, craignant les mesures de représailles.

L’épidémie de Zika
Pour la Dengue, lors de la précédente gouvernance, la campagne d’éradication avait été fulgurante, grâce à un investissement d’1 millions d’euros (c’est vérifiable), pour mener à bien les actions.
Qu’en est-il pour le Zika ?
L’Agence Régionale de Santé a bien du mal à donner des explications, cela se comprend, impossible de savoir ce qui se passe du côté de l’Assemblée de la CTM, pour éviter l’hécatombe, si ce n’est déjà le cas, compte tenu des milliers de personnes affectées par le virus, et la campagne électorale joue les prolongations.

La délinquance, le trafic de drogue, l’insécurité
Bien entendu cette situation ne date pas d’hier, mais il semble que les responsables politiques du pays n’en sont pas conscients. Ces deux fléaux gangrènent la vie des Martiniquais, et maintenant que la CTM possède un éventail beaucoup plus large en matière de compétence, les discussions avec le représentant de l’Etat pour tenter de trouver un début de solution ne prennent pas forme.

Le TCSP en péril
Ah ce TCSP ! Son conseil d’administration majoritairement composé d’administrateurs à tendance politique « EPMN », de l’ancienne majorité, pose un vrai problème à la CTM.
Son président n’est pas celui qu’aurait souhaité Alfred Marie-Jeanne, mais c’est le jeu de la démocratie, que le grand démocrate du MIM n’accepte pas, sans compter que le groupe Marie-Jeanne n’a proposé aucune candidature, lors des élections.
Daniel Marie-Sainte qui s’en émeut, accuse les autres d’en face, un pure mensonge (vérifiable sur les procès-verbaux), cela ne trompe plus personne, car il ne suffit pas d’écrire pour que ce soit la vérité, les élus de la CTM se pont auto exclus, négligeant que tout ce qui se dit ou se fait se sait.
Ce drôle de conseiller n’est en fait qu’un bras armé !

Le risque pour le TCSP
Que tout soit gelé car le Conseil exécutif, dont la stratégie est celle de tout contrôler à outrance, ne rien faire pour débloquer la situation qui est de son fait.…La mise en fonction, ou la non mise en fonction du TCSP va couter très cher au contribuable martiniquais qui jugera alors……Les Martiniquais aimeraient avoir ce qu’en pense l’Assemblée de la CTM, et les dispositions arrêtées par cette assemblée.

Tout avoir sous son contrôle
C’est du Marie-Jeanne tout craché, un homme politique d’une autre époque.
Au-delà de toutes ces gesticulations, un fait est indéniable……. « Le Gran sanblé pou ba péyi an chans » a été surpris par son succès lors des élections, et n’avait pas prévu la situation qui se présente, d’être à la gouvernance, et les ratés à l’allumage sont fréquents.
Et pourtant Marie-Jeanne et ses « amis », Daniel Marie-Sainte le premier, ont toujours réclamé une plus prompte mise en place de la collectivité, lorsqu’ils furent dans l’opposition.

Un déficit des comptes avant exercice
Personne n’est dupe de la supercherie de ce soit disant déficit qui n’est que la matérialisation éhontée, d’une stratégie politique obsolète, de ceux dont le vrai problème est de prendre en main la CTM et de la faire fonctionner.
Le courrier du ministère de l’Outremer est sans ambiguïté, courrier à la demande de l’ancien Président de Région, qui est dans son rôle, puisqu’étant accusé de mauvaise gestion, pas de détournement, dont copie adressée officiellement à Marie-Jeanne et non à Claude Lise (plutôt bizarre), est considérée comme une insulte, par le président du conseil exécutif de la CTM, avec ses démonstrations de colère qui ne font plus d’effet. Décidément ce qui ne convient pas à Marie-Jeanne est un outrage……Drôle de démocrate !
Sans faire d’insultes à qui que ce soit, mais en avec l’honnêteté de bien placer chacun dans son rôle, dans sa compétence……..Aucun des conseillers de cette assemblée, hormis ceux qui pourraient l’avoir, mais aveuglés par leur idéologie politique, incapables de prendre des dispositions sans déranger le grand maître, ou timorés par leur position de conflit d’intérêt, aucun donc des conseillers de la CTM n’a le profil adéquat, de nature à mener à bien la gestion de ce qui a été mis en chantier, il y a 72 mois.

Respect pour le vote des Martiniquais
Il y a quatre mois, les Martiniquais ont fait leur choix, c’est le jeu démocratique !
Ils ont confié les clés du pays à une coalition d’indépendantistes purs et durs, et d’une droite anciennement départementalistes, avec le cul entre deux chaises, il y a lieu de respecter ce choix.
Il y a quatre ans les Français, et les Martiniquais ont fait le choix de porter François Hollande à la présidence française, un choix que l’on doit respecter aussi…….La France est sur le fil du rasoir, quatre ans après, une impression d’avoir enclencher la marche arrière, une impression que rien n’est préparé, et qu’on navigue sans boussole, une impression de naviguer à vue, comme Christophe Colomb qui pensait avoir atteint l’Inde en débarquant sur les plages de Martinique……..

Et la Martinique des siècles après?

 Roger Tranquille

Charger d'autres écrits dans Politique

6 Commentaires

  1. Apolitique antisystem

    8 avril, 2016 à 12:59

    C’est malheureux tout ça les grands perdant ce sont les Martiniquais. Entre les ex revenchards et les nouveaux revenchards, que des cancans quel triste spectacle! Comment pourrons-nous nous prendre en main un jour sans la France avec de tels comportements! Mi mangé kochon. Arrêtez de faire des cancans et mettez vous au travail! Woulo! zot kontan zot pran yo! mété kò zot o travay!

    Répondre

  2. jean

    3 avril, 2016 à 13:15

    Et oui

    Répondre

  3. Karlito

    2 avril, 2016 à 16:50

    Pays plombé car ceux qui l’avaient en main ont sombré dans l’optimisme d’une victoire assurée.Un rendez-vous l’histoire manqué qui peut coûter très cher au pays.

    Répondre

  4. Steve

    1 avril, 2016 à 21:04

    Triste constat qui s’avère malheureusement juste dans sa lucidité. Pourquoi les équipes de l’ancien conseil général ne fusionnent pas avec celles de l’ancien conseil régional? Pourquoi les règlements votés en 2015 à destinations des entreprises sont bloqués alors que les prestations ont été faites? Pourquoi dit-on qu’il n’y a pas d’argent à la CTM alors qu’on est au 1er trimestre et que rien de conséquent n’a été produit en 3 mois? Ce vote du 13 décembre est la plus grosse connerie faite par les Martiniquais depuis très très longtemps

    Répondre

    • chouchou

      2 avril, 2016 à 10:05

      eh oui Steeve, eh oui ! J’espère que le réveil dans 6 ans ne sera pas trop tardif

      Répondre

  5. chouchou

    1 avril, 2016 à 18:41

    Rien a ajouter…..Excellent

    Répondre

Répondre à chouchou Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

- CALENDRIER ELECTORAL

En Conseil des ministres du 11 mai Mr GUEANT ministre de l’Intérieur présentait le calendr…