Accueil Actualités La Martinique sous emprise

La Martinique sous emprise

william

Par Roger Tanquille

Les réseaux sociaux s’affolent, des menaces à peine voilées fusent, des insultes, des injures, à l’endroit d’un jeune avocat que d’aucuns prétendent à un bel, sinon brillant avenir. 

A l’analyse de cette situation, des intentions inquiétantes se font jour. Cet avocat aurait fait le mauvais choix d’accepter de représenter des Martiniquais qui, en se portant partie civile dans une affaire de détournements de fonds publics, veulent savoir, à quoi ont servi leurs impôts.

Chaque jour, la violence est plus forte, des Martiniquais s’entretuent, pour des peccadilles, pour défendre leur territoire, pour éliminer un concurrent, pour de la drogue, pour un mauvais regard.

Dans les établissements scolaires, des jeunes sont inquiets, harcelés, rançonnés par d’autres, qui n’hésitent pas à utiliser la manière forte.
Certains médias nationaux (90’ enquêtes / TMC), avec des complicités franchement dégueulasses et coupables de médias locaux, se servent de cette situation pour faire circuler une image catastrophique de notre pays…….Il faut se demander comment a pu être réalisé un magazine de 90 minutes en un temps record, les équipes de télévision, pour ce genre de reportage ne séjournant pas plus d’une semaine sur place.

Une compilation de faits divers, tels des attaques à main armée, des braquages, des règlements de compte, des images représentant une réalité, mais pas au point de dire que notre pays est pire que certaines banlieues françaises ou encore des quartiers marseillais, où l’on tue près d’une personne quotidiennement
A toutes fins utiles la chaine TMC est une filiale de TF1 (cherchons la coupable locale), et le magazine : « La Martinique face cachée d’un paradis français ».
Lorsque ces mêmes médias s’empareront de la situation que vit le pays depuis que le dirigeant principal de la CTM a été mis en examen, que ne dira-t-on pas de ce pays Martinique.
Je vois déjà le gros titre : « Martinique paradis français de non droit !

Comment on est-on arrivé à cette situation ?
Cela n’a l’air de rien, mais un bond en arrière pourrait faciliter les recherches, et donner des repères, pour un début de réponse.
Ce n’est un secret pour personne qu’une population, face à une personnalité puissante, et charismatique tend à s’identifier à ce personnage, si elle ne prend garde, en lui assurant, la soumission. L’exemple d’une équipe de football est symptomatique, le comportement des joueurs s’identifie à celui de leur entraîneur, et lorsque cet entraineur ne peut se calmer dans sa surface technique, les joueurs s’énervent sur la pelouse, commettant souvent l’irréparable. Dans les grandes écoles, privées, les étudiants ressemblent à leurs professeurs triés sur le volet, et de ces écoles sortent souvent des têtes bien pleines.

En politique, la situation est identique, pour preuve, l’appel du général De Gaulle et de la situation de dissidence provoquée en Martinique, tout simplement, parce que le Général a convaincu.

Revenons donc à plusieurs années en arrière, avec des images et des déclarations enregistrées qui font foi, que les lecteurs d’Evolution Martinique peuvent visionner sur son blog.
Le chef de file du MIM en campagne, pour se justifier, s’en prend à des journalistes, les accusent, les instrumentalisent, mais affirment qu’il les aime car ils sont compétents.
En clair, les journalistes qui ne sont pas de son bord sont compétents et utilisent leur compétence pour lui nuire, et l’auditoire jubile.
Il omet de dire que les journalistes font leur travail, et ne sont pas des journalistes d’organes politiques de son bord, pour lui passer la brosse à reluire
Il reçoit une délégation de jeunes lycéens accompagnés d’un professeur, et la brutalité de sa réaction verbale et gestuelle est sans équivoque, estimant que ce professeur ne devait pas lui poser de question.
Il accuse Serge Letchimy de délaisser la mairie de Fort de France pour la Région, afin de faire main basse sur, on ne sait quoi, et pour régler ses comptes (avec qui ?).
L’homme a la mémoire courte et du toupet, car élu à la Région, il passa la main à l’un de ses adjoints à la commune de Rivière-Pilote, mais pour lui ce n’était que pour éviter le cumul de mandat.

Pourquoi n’a-t-il pas choisi de lâcher son fauteuil de député ?
Il accuse l’appareil judiciaire, question de se placer au-dessus des lois, et pourtant il est député français, lui l’indépendantiste, et fonctionnaire retraité.
Il lance un appel à la rébellion contre la justice, car on lui ferait un procès politique !
Lors de ses conférences publiques, il utilise des injures, et des insultes, il dit avoir « envoyé chier », telle ou telle personne.
Franchement, n’en fait-il pas trop ?

Cet homme joue-t-il la comédie, une comédie pour paraître celui qu’il n’est pas. Et ça marche !
La Martinique a-t-elle besoin de tels dirigeants qui ne font qu’écorner son image pas si belle que ça ?

La Martinique a-t-elle affaire à un comédien ? Elle doit se réveiller et réfléchir avant qu’il ne soit trop tard et ne pas se laisser emberlificoter, aseptiser.
Elle doit retrouver sa liberté de penser et d’agir.

Adolf Hitler dans un registre apparenté a conduit le monde dans un vertige dont les séquelles sont indélébiles.

Roger Tranquille

 

Charger d'autres écrits dans Actualités

3 Commentaires

  1. Pascal

    27 mars, 2016 à 19:12

    Roger Tranquille…pas besoin d’être à la gouvernance ni être diplômé de polytechnique pour (re)construire la Martinique??
    Pourquoi alors cet article sur Aurelie Nella en date du 13 mars 2016? Qui selon le blog ne serait pas une universitaire non capables d’assumer ses fonctions…

    Sa ki pa bon pou zot pa bon pou kanna..n’est ce pas?

    Répondre

  2. Chouchou

    12 mars, 2016 à 20:59

    Bien ! Bravo pour la lucidité, pour cette lucidité qui s’exprime au grand jour et de plus en plus. Merci pour cette contribution car ne rien dire c’est être complice. Bravo courageux Roger Tranquille…..

    Répondre

    • Roger Tranquille

      13 mars, 2016 à 10:57

      Du mieux que je peux, je reste en dehors des bassesses consistant à répondre par des invectives.
      La société française, singulièrement la Martinique a besoin de calme, de mieux analyser et réfléchir sur les stratégies et les projets qui l’aideront à avancer sur les bons sentiers.
      Pour cela elle devra retrouver sa capacité à réfléchir sur chaque situation
      Il n faut pas désespérer des Martiniquais qui sont intelligents, mais comme cela se passe presque partout, on est réactif, sanguin, répondant avec trop de promptitude, supportant à peine ou pas du tout ceux qui ne partagent pas le même avis.
      Ensemble, nous pouvons reconstruire la Martinique, pas besoin d’être à la gouvernance ni être diplômé de polytechnique.
      Utopie diront certains, mais l’utopie vaut mieux que la haine et la méchanceté.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

- Durée de mandat des élus locaux

Il résulte des articles 3, 24 et 72 de la Constitution que le législateur, compétent pour …