Accueil Politique EPMN : Fred LORDINOT, la défaite de trop – Le billet de Rudy Rabathaly

EPMN : Fred LORDINOT, la défaite de trop – Le billet de Rudy Rabathaly

Image de prévisualisation YouTube

 La défaite de trop

 Fred Lordinot

Depuis Dimanche dernier, nombreux sont ceux qui pensent que le groupe Ensemble Pour une Martinique Nouvelle a perdu l’élection sur des dérapages incontrôlés de certains de ses candidats.

Depuis hier, ils sont, sans doute, d’avantage à penser que cette défaite n’a pas encore servi de leçon : la première intervention de Fred LORDINOT, vice-président de l’opposition au sein de la nouvelle assemblée de Martinique, vient presque la renforcer.

Comment le représentant d’une alliance menée par le PPM – qui à ce jour n’a, semble-t-il, pas pour l’instant renié son mot d’ordre d’autonomie pour la nation martiniquaise – peut-il s’égarer sur de futurs complots indépendantistes de ses adversaires ?

Quoi de plus acceptable que la défense du bilan de Serge LETCHIMY. Quoi de plus légitime pour ses partisans et même au-delà, d’en être convaincu parce qu’il n’est en rien catastrophique. Quoi de plus nécessaires que les avertissements sur la nouvelle gouvernance. Bref, quoi de plus naturel que de s’assurer des droits de l’opposition ?

Alors, qu’est-ce que cette accusation de négociation ourdie avec l’état et l’Europe et peut-être même avec le Front National de demain?

Et, caricaturer les vainqueurs en extrémistes faiseurs de maléfices institutionnels relève d’une aigreur fantasmatique voire d’une condescendance rancunière . A défaut de vouloir lever le doigt aux promesses du « président de tous les Martiniquais », il aurait mieux valu reprendre la formule lapidaire des entraîneurs de football qui rassurent toujours les, supporters après une défaite : « On a perdu, mais on s’est vraiment bien battu ! »

 Rudy Rabathaly (France-Antilles du 19/12/15 – spécial CTM)

Charger d'autres écrits dans Politique

2 Commentaires

  1. Joseph-Emmanuel C.

    22 décembre, 2015 à 17:25

    Parfois une défaite est bonne pour se remettre en question, le PPM ou sa nouvelle appellation)avait trop tendance à avoir la partie belle à cause de la division qui régnait entre les adversaires qu’il avait en face. Cette fois une solide coalition a eu raison de lui. Le coq est retourné faire ses plumes sous les balisiers !

    Répondre

  2. saillard irène thérèse

    20 décembre, 2015 à 16:07

    j’invite mes compatriotes à écouter attentivement la conclusion de Monsieur Claude Lise président de l’Assemblée Unique de Martinique .

    Lordinot avoue carrément :
     » tu vas dans le même sens ! tu vas dans le MEME sens !  »

    ! ! ! ! ! ! ! ! tout est dit.

    >> ceci étant valable pour notre ancienne municipalité de Saint-Pierre qui (le) pratiquait assidûment,
    il était temps que cela CESSE.

    Bonnes fêtes en Martinique et en démocratie Mézanmi.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

- Sarkozy et la réforme territoriale en Guadeloupe

Le congrès des élus guadeloupéens qui s’est réuni le 28 décembre dernier a adopté une déli…