Accueil Politique - Le sens d’une alliance

- Le sens d’une alliance

maxauguiac.jpgLe RDM, le MIM, le PALIMA, le MODEMAS ont fait alliance , pour bâtir un projet de société ? vous n’y pensez pas ! élaborer un programme politique et économique ? que nenni ! pour quoi faire alors ? pour remporter des élections ni plus ni moins !

Quand on connaît les orientations de ces différents partis on reste confondus car enfin une alliance cela sert à construire quelque chose ensemble et non pas seulement à gagner des élections ou alors il y a une forte motivation commune qui justifie l’union de la carpe et du lapin !

La forte motivation en question serait « l’hégémonie du PPM » ; ceci est affirmé sans vergogne par les dirigeants des partis qui constituent cette alliance alors même qu’il est prouvé que la majorité des conscriptions sont tenues par des membres du RDM ou leurs amis ( ou obligés ?).

On veut faire passer le président du Conseil Régional et son parti pour des ennemis ( le mot aurait été prononcé par Claude Lise…). Ce qualificatif déshonore celui qui l’a prononcé car la Martinique n’ a pas besoin de ces termes haineux, de ces postures guerrières qui flattent les plus bas instincts de notre peuple et qui ne servent pas notre cause commune : l’accès à une pleine responsabilité mais avec prudence pour ne pas casser un système fragile mais qui nous donne l’un des cinquante niveaux les plus élevés de la planète si on considère le PIB et l’un des trente niveaux les plus élevés si on prend en compte l’indice de développement humain, indice qui ajoute des considérations de santé et d’instruction aux éléments économiques .

Nos « intellectuels « du RDM, du MIM, du PALIMA et du MODEMAS mentent effrontément quand ils agitent des idées générales en faisant abstraction de tout le contexte économique ( et donc social) qui est le nôtre. La Martinique est unique (avec les autres DOM ) et les solutions ne peuvent qu’être uniques et originales . Et d’abord , il nous faut arrêter de brandir des slogans et faire des propositions pour développer ce pays c’est à dire créer des emplois et pas des emplois administratifs mais des emplois dans la production de biens et de services et ceci dans tous les domaines nouveaux qui se présentent : les énergies renouvelables, la recherche appliquée dans l’agro-alimentaire, le tourisme ( pas seulement le tourisme balnéaire tropical mais un tourisme inventif qui sera une véritable locomotive pour l’agriculture, l’artisanat, la petite industrie, les services). A t-on remarqué que le président actuel du Conseil Régional est le premier élu de cette importance à rechercher sérieusement les moyens d’un développement économique et à parler de tourisme ? On peut nommer sur les doigts d’une main les élus martiniquais qui ont osé parler de tourisme et prendre les dispositions nécessaires au succès d’activités touristiques et si je me plais à souligner le rôle de jean Crusol, et de Miguel Laventure par exemple, qu’il me soit permis ici de rendre hommage à Rodolphe Désiré qui a su affronter tous les adversaires ( y compris les soi-disant écologistes) pour faire du Marin l’un des plus grands ports de plaisance du sud de la Caraïbe avec un ensemble d’activités de maintenance et de réparation de tout premier plan .Certains élus ont certes procédé à des aménagements ou ont encouragé la venue d’investisseurs touristiques mais ceci dans la plus grande discrétion, tant ils craignaient de communiquer sur le sujet que des ayatollahs locaux avaient condamné.

Notre pays a besoin de dirigeants responsables et pas de politiciens assoiffés d’un pouvoir dont ils ne perçoivent pas les contraintes mais dont ils espèrent plutôt les avantages.

Le 24 mars 2011
Max AUGUIAC

Charger d'autres écrits dans Politique

9 Commentaires

  1. Obéro

    25 mars, 2011 à 18:21

    Parce que vous voulez dire, Monsieur, qu’il y a un projet qui soit autre qu’électoral entre le PPM et ses alliés? J’en serais heureux d’en prendre connaissance, surtout après avoir lu votre point de vue si novateur en matière d’économie. Qui considère qui comme ennemi? vous ne pensez pas qu’au vu de ce qui s’écrit et de ce qui ce dit de part et d’autre pendant la campagne que vous êtes un tout petit peu partial? Non? Alors très bien persévérez donc!

    Répondre

  2. jobby

    25 mars, 2011 à 13:52

    Je n’avais pas terminé et ai envoyé par erreur !
    (le post précédent n’est pas signé par M. AUGUIAC, voici donc la fin)

    M.AUGUIAC a voulu, si j’ai bien compris, mettre en évidence un manque de logique et de réelle volonté dans cette alliance sinon qu’à des fins politique: faire chuter le PPM de son pied d’estale et je rajoute s’y installer à sa place. C’est de bonne guerre, mais de grâce qu’il ne se fassent pas passé pour les meilleurs, les plus aptes à sortir de l’ornière dans laquelle ils l’ont misent (en tout cas, ils y ont contribué).
    Parlons perspectives, priorité, développement encadré…
    Permettez au peuple de comprendre qui il est, ou il va, de savoir juger de ce qu’il veut, de s’instruire, de grandir, de s’émanciper et là on pourra peut-être reparler d’indépendance.

    Répondre

  3. jobby

    25 mars, 2011 à 13:42

    Le terme Ayatollah veut dire ce qu’il veut dire, là n’est pas la question je crois, il nous faut une fois pour toute prendre conscience que nous ne pouvons pas continuer à donner nos voix sans réfléchir.
    L’affectivité légendaire des Martiniquais,… les « comment vas tu doudou »…, les « séyich missié untel »,…on connait et c’est très folklorique et rafraichissant, mais aujourd’hui, nous devons raisonner, réfléchir et choisir ce qui est le mieux pour nous.
    Je comprends tout à fait le langage des indépendantistes et je le trouve même louable.
    Oui moi aussi je voudrais d’une Martinique debout, autonome et capable de s’auto gérer.
    Cependant, force est de constater le fossé qui sépare l’idéologie et les actes posés.
    pawol an bouch, je n’entends que des mots, des gesticulations.
    J’ai l’image d’une bande d’adolescents en pleine furie révolutionnaire qui rouspettent, se dressent sans cesse contre tout et surtout contre leurs « parents ».
    Car en effet si cette rage anti-PPM existe, c’est bèl et bien et historiquement parce qu’il faut « tuer » le père pour exister.
    AMJ a toujours voulu être autant sinon plus considéré que CESAIRE.
    Les millitants de tous les partis de l’alliance dont il est question n’ont pas forcément conscience que dès le départ il s’est agit d’une opération menée et orchestrée dans le seul but d’obtenir le pouvoir suprême.
    Maintenant il faut bien y mettre un peu de contenu et on a saisi la balle au bond, à 1 moment ou les Martiniquais avaient besoin de reconnaissance, de liberté et d’assurance.
    Pourtant, y a t’il eu un seul programme sérieux et cohérent, une seule analyse méthodique de la situation socio-économique et culturelle de la Martinique et de son environnement géographique?
    Oui, on a géré, on a continué à renflouer les caisses, on a aidé par ci par là…
    Mais a t’on établi un plan, un projet structuré, réaliste, mais aussi ambitieux pour la Martinique et les Martiniquais?
    NON
    Et là, je crois qu’il faut être hônnete, lucide et de bonne foi.
    Même en adhérant aux thèses et è la théorie, on ne peux être en accord avec la pratique.
    Soyons vigilants, ouvrons nos yeux, cessons de voter et d’apporter du crédit à des personnes par affinité, par sympathie, par habitude, parce qu’on s’est laissé prendre par le carisme, le cinéma de certains.
    Soyons plus mûrs que ça!

    M.AUGUIAC

    Répondre

  4. 972+

    25 mars, 2011 à 10:52

    Max Auguiac est un homme sérieux et gentil. Mais le gentil Max pourra difficilement être crédible s’il combat la haine en prononçant par ailleurs des mots comme « ayatollah » pour désigner les autres ! Celui qui a affirmé que la Martinique ne doit pas être « une terre pour européens fatigués » était-il un « ayatollah » ? Qu’il fasse donc attention de ne pas accuser de la sorte Aimé Césaire lui-même.

    Répondre

  5. ébébèl

    25 mars, 2011 à 8:28

    La vérité est parfois dure à entendre.

    C’est avec une grande justesse que Monsieur Auguiac tente de déboucher le conduit auditif de cet agrégat, drogué par l’envie du pouvoir.

    Une désir du pouvoir…juste pour voir et rien que pour avoir.

    Répondre

  6. ébébèl

    25 mars, 2011 à 8:11

    Annick Passouvant a dit:
    « Non seulement il ne suffit pas de faire des ports de plaisance pour qu’il y ait développement mais encore faut-il que l’environnement soit préservé. »

    Existe t-il une étude où un article prouvant que le port de plaisance du Marin ne respecte pas l’environnement ?

    En attendant:
    Les éco-croisières dans la Mer des Caraïbes proposent la découverte des mammifères marins.L’association « Delphinia France », affiliée à « Delphinia Sea Conservation », s’est implantée au port du Marin à partir duquel elle développe.
    http://etudescaribeennes.revues.org/381

    Répondre

  7. STANY

    25 mars, 2011 à 8:09

    Simple citoyenne que je suis je trouve ce commentaire très objectif et plein de bon sens, car comment comprendre ces alliances contre nature et surtout comment ne pas voir le mouvement de dynamisme et de progrès impulsé depuis mars 2010.De toute les manières qui mieux que SL pourra sortir ce pays de son immobilisme? ses détracteurs le savent bien,sinon ils ne s’acharneraient pas autant et aussi lamentablement.

    Répondre

  8. Max Dufrénot

    24 mars, 2011 à 20:57

    Annck, Max Augiac est un sage qui connait le sujet dont il traite; il ne fait pas particulièrement l’éloge du PPM puisu’il cite Laventure; il faut plutôt le féliciter et siouhaiter que nous ayons plus de sujets de ce type pour sensibiliser nos copatriootes sur leur réalirés.Bravo et merci Maxo

    Répondre

  9. Annick Passouvant

    24 mars, 2011 à 20:15

    Une contribution qui se veut au dessus de la mêlée mais qui n’est rien d’autre que de la propagande PPM. Quitte à être méprisant, si on parle de « soi-disant écologistes », on peut aussi parler de soi-disant économistes ! Non seulement il ne suffit pas de faire des ports de plaisance pour qu’il y ait développement mais encore faut-il que l’environnement soit préservé. L’actualité récente nous le rappelle.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

- CONFERENCE DES PRESIDENTS DE REGIONS FRANCAISES D’AMERIQUE

DECLARATION FINALE La Conférence des présidents des régions françaises d’Amérique s’est te…