Accueil Politique - COMMUNIQUE : Conflit du Port de Fort de France

- COMMUNIQUE : Conflit du Port de Fort de France

A l’issue d’un long conflit, et après 14 heures de négociation, les Dockers et Manutentionnaires, sous la médiation du président LETCHIMY sont parvenus à un accord final ce samedi 26 février au matin.
Cet accord prévoit :

Au plan salarial
- Une majoration du salaire de base de 2,10% au premier janvier 2011, à laquelle s’ajoute un complément de 0,90% au premier mars 2011.
- L’abandon des sanctions disciplinaires
- Le non-paiement des jours de grève, le partage 50/50 des jours non travaillés en raison du lockout.

Par ailleurs, il prévoit :

- Une amélioration des dispositifs de polyvalence du travail.
- La modernisation des règles de travail relatives au transbordement
- Une réflexion conjointe sur les conditions d’exercice de la manutention croisière.
Enfin et surtout les parties sont convenues de redéfinir les conditions d’exercice de l’activité de manutention autour d’un consensus global sur le projet portuaire de Fort de France.

A cet effet sont prévus :

- La mise en place d’un comité de suivi, rassemblant les acteurs professionnels et politiques, chargés de l’amélioration du dialogue social, la prévention des conflits et la stabilité de l’activité.
- L’élaboration rapide d’un audit général des couts portuaires permettant d’identifier les points de fonctionnement restant à moderniser.
- Une réflexion opérationnelle sur la logistique aval (plate forme logistique).

La volonté déclarée des signataires, fortement soutenue par le Président LETCHIMY médiateur, est aujourd’hui d’adhérer à un véritable contrat de progrès visant « un climat apaisé et une volonté de continuité du service ».

26 Février 2011

Charger d'autres écrits dans Politique

3 Commentaires

  1. zen

    1 mars, 2011 à 13:20

    Comment? Chichine n’était-il pas déjà dirigeant du syndicat des dockers lorsqu’il a été adoubé conseiller général par Serge Letchimy ? Son pouvoir sur le port n’avait-il pas été l’une des raisons de ce choix ?

    Répondre

  2. ladilafè

    1 mars, 2011 à 11:28

    C’est vrai que Litchi fait pression sur Chichine pour qu’il démissionne de ses mandats politiques afin d éviter les conflits d’intérets syndicaliste bloqueur d économie VS élu PPM batisseur de paradis et de plans de relance…

    Répondre

  3. Obéro

    27 février, 2011 à 13:27

    Maintenant que le fracas des armes s’est tu, nos journalistes devraient peut-être nous informer davantage sur cette affaire peu claire et sur chacun des principaux acteurs : le leader syndical, M. JEAN BAPTISTE (membre éminent du PPM) qu’on dit être de passage ou de retour de stage de Marseille, « exfiltré » en dernière partie de conflit ; le patron de l’entreprise GEMO, M.CREN, dont les proches collaborateurs disent ignorer les débarquements de conteneurs de certains békés au Robert et dont on aimerait savoir un peu plus sur ses rapports avec la Région ; le Directeur du port, M. TODIARD (membre éminent du PPM), curieusement silencieux pendant toute la durée de cette affaire ; le Président de Région, M. LETCHIMY (Président du PPM), en « confrontation » avec son ami et membre de son parti, qui disposait donc d’atouts indéniables pour éviter que le conflit ne dure autant ; le Préfet de la Région Martinique, M. MANCINI, d’une extrême discrétion tout au long de ce conflit. Point besoin d’enquête investigation longue et fastidieuse pour nous éclairer, Messieurs les journalistes, sur les tenants et aboutissants d’une grève dont on peut penser qu’on pouvait faire l’économie et qui laissera quoiqu’on dise quelques traces douloureuses.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

- Nicolas Sarkozy accélère notre accession à « nous-mêmes »

Eh oui ! Le chef de l’Etat surprend tout le monde et passe à l’offensive. « Plus tôt je me…