Accueil Politique - Collectivité Unique : Conférence – Débat

- Collectivité Unique : Conférence – Débat

Le débat bat son plein autour de la mise en place de la collectivité unique de Martinique. Les dissensions entre partis ont repris de plus belle autour de la convocation du Congrès des élus départementaux et régionaux par le Président du Conseil Régional Serge Letchimy début novembre. Et de son côté, le gouvernement travaille à la préparation des lois de création et de mise en oeuvre de cette collectivité, ainsi que de celle de Guyane.

C’est dans cette ambiance laborieuse que le Club Presse Martinique organise une conférence-débat ouverte au public, le mercredi 20 octobre 2010, sur le thème « Collectivité unique : où en est-on ? ». L’événement se déroulera au Palais des congrès de Madiana, à compter de 18h30. Didier Laguerre (PPM), Daniel Marie-Sainte (MIM), Eugène Larcher (RDM) et Miguel Laventure (FMP), tous membres de la commission mixte de travail sur le sujet, viendront débattre et répondre aux questions du public à cette occasion.

Charger d'autres écrits dans Politique

5 Commentaires

  1. georges glondu

    15 octobre, 2010 à 8:49

    Je pense qu’avant de demander des compétences nouvelles, il est urgent d’assumer celles qui sont déjà dévolues aux assemblées locales, à savoir l’assainissement dans les communes, la petite enfance, les personnes agées, le transport urbain,le nettoyage et la mise à niveau du réseau routier (communal, départemental et national)…
    En effet, les électeurs ne pourront pas faire confiance aux élus pour des compétences nouvelles, s’ils ne sont pas capables d’assumer leurs compétences actuelles.

    Répondre

  2. Responsabilité

    14 octobre, 2010 à 15:37

    C’est effectivement aujourd’hui le vrai sujet : puisque certains ne veulent pas de nouvelles compétences pour la future collecivité unique, même au travers d’habilitations, il est important que la Région sollicite immédiatement les habilitations qui permettront d’avancer de manière plus efficace.

    Elles pourront être alors incluses dans la CU « regroupant les compétences de la Région et du Département ».

    Négocions tout de suite avec le gouvernement comme a su le faire la Guadeloupe sur la Formation et la Réunion sur les énergies renouvellables.

    Utilisons donc toutes les ressources du 73.

    Répondre

  3. RALPH

    14 octobre, 2010 à 14:56

    cher Joseph
    expose moi tes griefs je me ferais un plaisir d’y répondre, car je suis de ceux qui disent et tu le sais que le peuple à voter pour la collectivité unique le 24 janvier.

    Certe ton action devant le CE a montré l’embarras de cette dernière, mais quant j’analyse les choses rien et je le dis absolument rien ne remet en cause le vote des martiniquais le 24 janvier.Cette collectivité Unique est juridiquement possible Art 73-7 de la constitution.

    Aujourd’hui ce qui devrait nous préoccuper c’est de commencer à réfléchir pour ce qu’on veut comme »habilitation ».

    Ce jour le Pd de Région a annoncé qu’il renonce à convoquer le CONGRES et selon c’était la bonne décision car tenir un Congrès après le 30 octobre date à laquelle l’état présenterait son projet de loi pour la Nvelle Collectivité n’aurait eu aucun sens.

    Je pense à des habilitations dans le domaine de l’énergie (problème des centrales photovoltaïques au sol ou hors sol), sur les rivières (curages et aménagement), le littoral (50 pas géométrique) etc…

    Répondre

  4. joseph Virassamy

    14 octobre, 2010 à 12:27

    A Fall Frett

    Vous êtes sûr que les Martiniquais ont voté pour la Collectivité Unique?

    revoyez avec plus d’objectivité les choses…ou alors vous ne me lisez pas.

    Et si vous le faites répondez point par point à mes griefs contre cette consultation du 24 janvier.

    Car ,jusqu’à ce jour, ceux qui parlent de cette consultation ou plutôt qui l’évoquent n’ont , à ce jour , jamais répondu à mes objections comme si ça les génait un tout petit peu.

    JV

    Répondre

  5. FALL FRETT

    14 octobre, 2010 à 11:09

    Les Martiniquais ont voté pour la collectivité unique pour justement mettre fin aux antagonismes entre la Région et le Département, afin de facilité et rendre plus efficace la gestion de notre île.
    Les hommes politiques de la Région et du Département dans leur schisme perpétuel, s’entre-déchirent comme des chacals, rien que pour la mise en place de cette assemblée.
    Voilà pourquoi les Martiniquais n’ont pas voulu de l’autonomie.
    Tant que nos hommes politique ne feront pas preuve de sagesse, d’intelligence et de patriotisme, les Martiniquais ne voudront jamais une évolution statutaire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

- Deux nouveaux sous-préfets martiniquais

Suite aux annonces du conseil interministériel de l’Outre-mer, tous les départements…