Accueil Politique Evolution institutionnelle - Ils ont asséché la Martinique

- Ils ont asséché la Martinique

logorgionmartinique.jpgIl n’y a pas que la sécheresse par manque de d’eau qui nous tue à la Martinique, il y a aussi la sécheresse par manque d’argent, mais les assécheurs se comportent de la même manière partout où ils sont à l’œuvre.

Pour l’eau, après avoir lamentablement échoué à promouvoir des outils de collecte, de transport, de stockage et de traitement de l’eau nécessaire à la vie quotidienne des martiniquais et au développement de la Martinique, voilà qu’ils font des promesses… jusqu’à la prochaine saison des pluies. L’argent dort dans les caisses, les martiniquais meurent de soif.

L’assèchement des finances : les collectivités font appel, par l’impôts, au portefeuille du contribuable pour financer les dépenses communes et le développement des circonscriptions qui en dépendent.

Accumuler des excédents, c’est ôter l’argent de la poche du contribuable pour le confier, par l’intermédiaire du trésor public, à ‘Etat.

 

Cet argent ne peut être placé et, donc, ne peut rien rapporter !

Non seulement le contribuable est privé d’une partie de ses moyens financiers, mais ces excédents perdent de leur valeur avec l’inflation, alors qu’ils servent la trésorerie de l’Etat !

N’importe quel citoyen à qui on explique cela, comprend sur le champ. Les assécheurs continuent à se glorifier de thésauriser ! Ils prélèvent dans la poche des martiniquais pour stocker dans les caisses de l’état au bénéfice du gouvernement !

C’est une habitude de la part des indépendantistes qui nous gouvernent depuis douze ans.

Dès son arrivée à la tête du conseil régional, le président sortant a remboursé par anticipation, plusieurs dizaines de millions d’emprunts. Ils ont donc prélevé dans la poche du contribuable pour verser dans la poche des banquiers.

On voit dans cet exemple qu’ils confondent endettement et déficit (ou ils font semblant !)

Partout, dans le monde, les états et les collectivités s’endettent pour combattre les effets de la crise économique et financière, à la Martinique, les plus grands gestionnaires du monde, réfugiés pour quelques semaines encore au plateau Roy, frappé d’autisme, se glorifient de ne pas avoir de dettes !

Pas d’endettement, pas d’investissement et des entreprises qui coulent et des familles démunies.

La capacité d’assécheurs des indépendantistes du plateau Roy se découvre dans la non consommation des crédits européens. Dans l’état d’avancement dans la consommation des fonds européens (FEDER et FSE) de novembre 2009, on a la preuve qu’ils sont les meilleurs.

La Martinique est dernière de toutes les régions françaises et d’outremer, pour le pourcentage de dossiers déposés, de dossiers programmés et de dossiers payés.

 Autant d’argent qui n’est pas dépensé dans le pays.

Louis Crusol

Charger d'autres écrits dans Evolution institutionnelle

4 Commentaires

  1. ravi

    8 mars, 2010 à 7:44

    La population Martiniquaise est elle capable de reconduire tant d’incapables à la tête de la région Martinique ?
    C’est ce que nous saurons dès le 21 mars.
    Mais rien ne m’étonne plus dans ce curieux pays.

    Répondre

  2. initié

    8 mars, 2010 à 7:42

    lire masse salariale x par deux en 3 ans

    Répondre

  3. initié

    8 mars, 2010 à 7:40

    AMJ LE CONTRAIRE DE LA BONNE GESTIOtrésorerie asséchée divisée par 2 en 3 ans si bien que la Guadeloupe a un fonds de roulement supérieurnde 50 jours
    champion des frais de fonctioonement 396m contre 375 m à la guadeloupe
    350 millions de mois d’investit en 10 ans par rapport à la Guadeloupe
    masse salariale x 21 en 3 ans foncier le plus élevé des 3 dom hors guyane
    la reunion investit 2 fois plus en € h que la Martinique
    capacité à investir (caf) la plus faible des 3 dom hors guyane
    résultat plus d’argent sans avoir investi

    Répondre

  4. ébèbel

    7 mars, 2010 à 23:03

    Le 22 ! Ouvrez moi ces vannes !

    Pèp la swèf kon vyé zébi adan savann !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

- Martinique et Guyane : dire non à l’assemblée unique.

Avec plus de 79% des suffrages exprimés en Martinique et plus de 69 % en Guyane, le résult…